mis à jour le

Ebola: le Mali "

Le Mali, dernier pays touché par l'épidémie d'Ebola d'Afrique de l'Ouest est "à un tournant" décisif et les dix à quinze jours prochains sont "cruciaux" pour voir s'il parviendra à juguler les cas, selon un expert français de retour de Bamako.

"Le Mali est à un tournant", a estimé jeudi le Jean-François Delfraissy, coordonnateur national de la lutte contre Ebola de retour de la capitale malienne.

S'il arrive à juguler l'ensemble des cas, à peu près une dizaine selon lui, "le Mali peut devenir le troisième bon élève, parmi les pays africains, après le Sénégal et le Nigeria" qui ont stoppé les cas, a-t-il jugé "même s'il peut y avoir ensuite une ou deux contaminations supplémentaires".

L'OMS a fait état pour ce pays de 8 cas qui ont provoqué 6 décès. Il y a eu deux "filières" au Mali: la première, une fillette venue de Guinée, qui s'est arrêtée sans diffusion du virus et la deuxième, avec un imam arrivé également de Guinée, qui a contaminé directement ou indirectement sept personnes, dont cinq sont mortes.

Mais au Mali "il y a une insuffisance au niveau des conditions diagnostiques de la maladie Ebola", a relevé le professeur Delfraissy en jugeant "préoccupant" que l'imam et une soignante qui était en contact avec lui n'aient pas été diagnostiqués.

Le traçage des contacts avec l'imam au Mali semble avoir été bien fait à plus 98%. Les autorités sanitaires maliennes indiquaient pour leur part mercredi avoir mis sous surveillance près de 300 personnes, dont deux cas avérés.

"Par contre, du côté guinéen, où l'imam a été en contact avec environ 250 personnes, il subsiste un flou", a noté l'expert.

Or "il est illusoire de penser que tout ce qui va être fait au Mali va suffire pour arrêter une éventuelle épidémie sur cette partie du Mali sud, s'il n'y a pas de l'autre côté de la frontière exactement la même approche".

D'où une collaboration nécessaire entre les deux pays que sépare "une frontière poreuse de 700 km", a-t-il souligné.

La France contribuera notamment à la formation de personnels de santé maliens et à l'aide au diagnostic.

AFP

Ses derniers articles: Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016  Kenya: l'écrivaine Kuki Gallmann blessée par balle  Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices 

Mali

AFP

Le Mali achève l'installation des chefs intérimaires dans le Nord

Le Mali achève l'installation des chefs intérimaires dans le Nord

AFP

L'état d'urgence rétabli au Mali pour dix jours

L'état d'urgence rétabli au Mali pour dix jours

AFP

Avec "Lamomali", -M- déclare sa flamme au Mali

Avec "Lamomali", -M- déclare sa flamme au Mali