mis à jour le

Burkina: un ministre démissionne du nouveau gouvernement

Le nouveau ministre de la Culture du Burkina Faso, Adama Sagnon, ex-procureur sous le président déchu Blaise Compaoré, a démissionné mardi sous la pression de la société civile qui lui reproche son traitement de l'affaire Zongo, un journaliste dont l'assassinat en 1998 avait embrasé le pays, a annoncé le gouvernement.

"La démission (de M. Sagnon) a été acceptée", a déclaré le porte-parole de l'exécutif transitoire, Frédéric A.K. Nikiema, lors d'une brève allocution devant la presse à Ouagadougou.

Adama Sagnon avait été nommé dimanche soir dans le gouvernement de transition qui doit gérer le pays pendant un an.

Dans une lettre adressée au Premier ministre, le lieutenant-colonel Isaac Zida, le ministre de la Culture et du Tourisme a justifié sa démission en évoquant "l'intérêt supérieur de la Nation". 

Il a également cité "la cohésion sociale" au sein des ministères dont il avait la charge et la "solidarité gouvernementale", selon ce document lu par M. Nikiema, dont la date n'a pas été précisée.

Des manifestations s'étaient déroulées lundi devant le ministère de la Culture pour dénoncer le choix du nouveau ministre, ami de longue date de Zida. 

M. Adama Sagnon a occupé les fonctions de procureur du Burkina Faso dans les années 2000. A ce titre, il a été chargé du traitement judiciaire de l'affaire Zongo, qui s'est achevée sur un non-lieu.

Norbert Zongo, journaliste qui enquêtait sur le meurtre d'un chauffeur de François Compaoré, le frère de l'ex-président, a été tué en compagnie de trois de ses compagnons. 

Les quatre dépouilles ont été retrouvées calcinées en 1998, dans sa voiture elle-même incendiée à une centaine de kilomètres de Ouagadougou.

La mort de Norbert Zongo, journaliste d'investigation qualifié d'"incorruptible", avait suscité un scandale et d'importantes manifestations populaires au Burkina Faso, faisant vaciller un temps le régime Compaoré. Elle avait aussi eu un retentissement international.

François Compaoré, un temps inculpé de "meurtre et recel de cadavre" dans le cadre de la mort de son chauffeur, David Ouédraogo, n'a jamais été inquiété dans l'affaire Zongo, qui n'a abouti à aucune condamnation.

AFP

Ses derniers articles: Procès de Simone Gbagbo en Côte d'Ivoire: ses avocats n'assisteront pas  Une campagne massive de vaccination contre la polio en Afrique  Au Maroc, une littérature riche mais peu lue 

gouvernement

AFP

Cinq mois après les législatives, le Maroc toujours sans gouvernement

Cinq mois après les législatives, le Maroc toujours sans gouvernement

AFP

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

Kenya: le gouvernement veut la libération des syndicalistes médicaux

AFP

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

Libye: le gouvernement dénonce la formation d'une armée "parallèle"

ministre

AFP

Un nouveau Premier ministre au Maroc après cinq mois de blocage

Un nouveau Premier ministre au Maroc après cinq mois de blocage

AFP

Maroc: le roi va remplacer le Premier ministre Benkirane

Maroc: le roi va remplacer le Premier ministre Benkirane

AFP

Somalie: nomination d'un nouveau Premier ministre

Somalie: nomination d'un nouveau Premier ministre

nouveau

AFP

Somalie: nomination d'un nouveau gouvernement, plus féminin

Somalie: nomination d'un nouveau gouvernement, plus féminin

AFP

Le Soudan "mécontent" du nouveau décret migratoire de Trump

Le Soudan "mécontent" du nouveau décret migratoire de Trump

AFP

Tunisie: le président déchu Ben Ali de nouveau condamné

Tunisie: le président déchu Ben Ali de nouveau condamné