mis à jour le

Côte d'Ivoire: le chef du FPI demande le retrait de Gbagbo d'élections internes

Pascal Affi N'Guessan, le patron du Front populaire ivoirien (FPI), parti créé par l'ex-président Laurent Gbagbo actuellement détenu à la Haye, a demandé le retrait de la candidature de ce dernier à la tête du FPI, dénonçant des "irrégularités".

"Je viens par la présente formuler une réclamation aux fins de voir déclarer irrecevable la candidature du Président Laurent Gbagbo", écrit Pascal Affi N'Guessan, actuel dirigeant du FPI, dans une lettre adressée par huissier aux instances du parti, dont l'AFP a obtenu une copie.

M. N'Guessan sollicite dans cette missive "le retrait pur et simple du nom" de Laurent Gbagbo de la liste provisoire des candidatures à la Présidence du FPI, en vue du congrès du parti prévu à la mi-décembre.

La candidature de Laurent Gbagbo avait été déposée début novembre par l'entremise de son fils Michel et de cadres du FPI.

Pascal Affi N'Guessan, qui dirige depuis 2001 ce parti actuellement en forte crise, postule pour un second mandat. "Il ressort que la situation spécifique du président Laurent Gbagbo constitue un facteur objectif qui rend irrecevable sa candidature", a souligné M. Affi dans sa requête en annulation.

"Il existe un groupe qui veut remettre le parti à son fondateur (Laurent Gbagbo), lors du congrès prévu à la mi-décembre", avait expliqué à l'AFP Alphonse Douati, un cadre du FPI, évoquant une "crise de leadership".

M. Douati, ancien ministre de Laurent Gbagbo et proche du camp Gbagbo avait qualifié la candidature d'"Affi" de "parricide".

Deux camps s'affrontent au sein du FPI. Le premier fait de la libération de l'ancien président "le coeur de la stratégie de lutte du parti". Le second aspire à s'investir dans le jeu politique et à participer à la présidentielle de 2015 derrière Pascal Affi N'Guessan.

Laurent Gbagbo, emprisonné depuis bientôt trois ans par la Cour pénale internationale de La Haye pour "crimes contre l'humanité", attend son procès prévu fin 2015.

L'enjeu est primordial pour la Côte d'Ivoire, qui se doit de réussir cette élection pour rêver d'un avenir calme, après une décennie de crise politico-militaire et plus de 3.000 morts durant les violences postélectorales de 2010-2011.

Seul le président Ouattara est pour l'instant candidat déclaré mais, pour les partenaires de ce pays, la participation du FPI au processus, ainsi qu'à l'élection, est essentielle à la réussite du scrutin.

AFP

Ses derniers articles: Tanzanie: le président ordonne la décongestion des prisons  Gabon: libération du leader d'un parti d'opposition arrêté lundi  CAN-2019 : "Le Sénégal a aussi des arguments" pour l'emporter, estime Aliou Cissé 

chef

AFP

Burundi: le chef des Imbonerakure nommé

Burundi: le chef des Imbonerakure nommé

AFP

Algérie: l'ancien chef du parti au pouvoir placé en détention préventive

Algérie: l'ancien chef du parti au pouvoir placé en détention préventive

AFP

CAN-2019: Kamara, l'éternel N2 devenu chef des Elephants

CAN-2019: Kamara, l'éternel N2 devenu chef des Elephants

FPI

AFP

Côte d'Ivoire: Laurent Gbagbo élu chef de l'aile dissidente du FPI

Côte d'Ivoire: Laurent Gbagbo élu chef de l'aile dissidente du FPI

AFP

Côte d'Ivoire: dissension au FPI autour d'une candidature de Laurent Gbagbo

Côte d'Ivoire: dissension au FPI autour d'une candidature de Laurent Gbagbo

Charles Blé Goudé

Les vraies raisons de son transfèrement à la CPI

Les vraies raisons de son transfèrement à la CPI

Gbagbo

AFP

CôteIvoire: acquitté par la CPI, Blé Goudé espère un retour de Gbagbo

CôteIvoire: acquitté par la CPI, Blé Goudé espère un retour de Gbagbo

AFP

Liberté conditionnelle en Belgique pour l'ex-président ivoirien Gbagbo

Liberté conditionnelle en Belgique pour l'ex-président ivoirien Gbagbo

AFP

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo libéré sous conditions par la CPI

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo libéré sous conditions par la CPI