mis à jour le

Libye: le Conseil de sécurité ajoute Ansar al-Charia

Le Conseil de sécurité de l'ONU a annoncé mercredi qu'il ajoutait à sa liste terroriste le groupe jihadiste libyen Ansar al-Charia en raison de ses liens avec l'organisation Al-Qaïda, ont indiqué des responsables.

Un embargo sur les armes, un gel des avoirs et une interdiction internationale de voyager visant les membres du groupe islamiste radical sont ainsi entrés en vigueur à la demande du Royaume-Uni, de la France et des Etats-Unis.

Le groupe jihadiste libyen Ansar-al Charia est particulièrement bien implanté à Benghazi, deuxième ville de Libye à 1.000 km à l'est de Tripoli. Il est déjà classé "terroriste" par les Etats-Unis et les autorités libyennes.

Il a été accusé d'être impliqué dans l'attentat à Benghazi qui a coûté la vie en septembre 2012 à l'ambassadeur américain ainsi qu'à trois autres ressortissants américains.

La décision de l'ONU affecte Ansar al-Charia Benghazi ainsi que le groupe affilié Ansar al-Charia Derna, qui ont tout deux des liens avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et d'autres groupes extrémistes.

L'ambassadeur de France auprès de l'ONU François Delattre a salué une "décision importante".

"Elle permet de tracer une frontière claire entre, d'un côté les jihadistes avec lesquels aucun dialogue n'est possible et de l'autre les autres parties libyennes --islamistes ou non d'ailleurs-- qui doivent rejoindre le dialogue engagé par le représentant spécial Bernardino Leon", a-t-il déclaré à l'AFP.

Selon les documents déposés par les trois pays ayant réclamé cette inscription sur la liste noire de l'ONU, la branche de Benghazi a dirigé plusieurs camps d'entraînement pour des combattants, principalement de Syrie et d'Irak, et du Mali dans une moindre mesure.

La moitié des 24 combattants qui ont attaqué le complexe gazier d'Amenas en Algérie en 2013 avaient fréquenté ces camps, ont-ils affirmé.

En octobre, la branche de Derna a fait allégeance au groupe Etat islamique, qui a conquis une partie de la Syrie et de l'Irak.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius avait qualifié la Libye de "poudrière terroriste", lors d'une réunion de haut niveau à l'ONU consacrée à ce pays plongé dans le chaos depuis la chute du régime Kadhafi en 2011.

Il avait demandé à cette occasion l'inscription d'Ansar al-Charia sur la liste noire de l'ONU.

liste

AFP

Le Zimbabwe publie la liste des fraudeurs qui ont sorti des capitaux du pays

Le Zimbabwe publie la liste des fraudeurs qui ont sorti des capitaux du pays

AFP

Le Tchad vexé d'être rangé par Trump dans la liste des "Etats voyous"

Le Tchad vexé d'être rangé par Trump dans la liste des "Etats voyous"

AFP

Unesco: le Parc national de la Comoé retiré de la liste du patrimoine en péril

Unesco: le Parc national de la Comoé retiré de la liste du patrimoine en péril

noire

AFP

Sierra-Leone: la "pop star du peuple", bête noire des autorités

Sierra-Leone: la "pop star du peuple", bête noire des autorités

AFP

En Afrique du Sud, une Noire au pays des vignerons blancs

En Afrique du Sud, une Noire au pays des vignerons blancs

AFP

"Que les médiocres dégagent": Mgr Monsengwo, la bête noire de Kabila

"Que les médiocres dégagent": Mgr Monsengwo, la bête noire de Kabila

sécurité

AFP

Mali: nécessité d'améliorer encore la sécurité des Casques bleus (ONU)

Mali: nécessité d'améliorer encore la sécurité des Casques bleus (ONU)

AFP

Sahara occidental: le Conseil de sécurité pousse pour redémarrer les négociations

Sahara occidental: le Conseil de sécurité pousse pour redémarrer les négociations

AFP

RDC: un an après le meurtre de deux experts de l'ONU, sécurité précaire au Kasaï

RDC: un an après le meurtre de deux experts de l'ONU, sécurité précaire au Kasaï