mis à jour le

Kenya: un mort, 200 arrestations lors d'une opération de police dans une mosquée

Un homme a été tué et plus de 200 jeunes ont été arrêtés lundi lors d'une descente de la police kényane dans des mosquées de Mombasa où les forces de sécurité soupçonnaient la présence d'armes et de sympathisants des islamistes somaliens shebab, a-t-on appris de source policière.

L'opération policière a visé tôt lundi les mosquées de Masjid Musa et Sakina, situées dans le centre de la très touristique ville portuaire.

"Nous avions des informations selon lesquelles (les jeunes) planifiaient une attaque, c'est pour cela que nous avons effectué la descente", a expliqué le chef de la police de Mombasa, Geoffrey Mayek.

Selon le responsable policier, la personne décédée est un jeune homme "qui tentait de jeter une grenade" contre les policiers.

"Au total, nous avons arrêté 251 jeunes, dont la plupart sont soupçonnés d'être des jeunes radicaux", a poursuivi M. Mayek.

Dans la mosquée de Masjid, le chef de la police de Mombasa a indiqué que cinq grenades et des machettes avaient été saisies.

Au cours de leur opération, les forces de l'ordre ont aussi saisi des ordinateurs, des caméras, des films gravés sur CD qu'elles doivent désormais examiner, ainsi qu'un "drapeau noir similaire à celui utilisé par les shebab", a-t-il encore affirmé.

Plusieurs imams ont été abattus à Mombasa ces dernières années. Les forces de sécurité kényanes ont été pointées du doigt, accusées d'exécutions extra-judiciaires quand les victimes étaient des figures de l'islam radical. Mais des imams connus pour leur positions modérées, anti-shebab, ont aussi été tués.

Plusieurs pays occidentaux déconseillent à leurs ressortissants de se rendre à Mombasa, également frappée par une série d'attaques à la grenade depuis que le Kenya a envoyé son armée dans le sud somalien à la poursuite des shebab en octobre 2011.

En septembre 2013, les islamistes somaliens ont mené une spectaculaire attaque contre le centre commercial Westgate de Nairobi, tuant au moins 67 personnes. Ils ont alors clairement fait comprendre que l'attentat était un avertissement au Kenya, pour qu'il retire ses troupes de Somalie.

 

AFP

Ses derniers articles: Le monde compte plus de 40 millions d'esclaves  Niger: trois militants innocentés après une manifestation violente  Opposition en RDC: un cadre empêché de quitter le pays, deux militants "enlevés" 

arrestations

AFP

Nigeria: 10 arrestations après une manifestation de déplacés

Nigeria: 10 arrestations après une manifestation de déplacés

AFP

Niger: arrestations après l'abattage illégale d'un hippopotame

Niger: arrestations après l'abattage illégale d'un hippopotame

AFP

Maroc: nouvelles arrestations

Maroc: nouvelles arrestations

mosquée

AFP

Au moins 184 morts dans l'attaque d'une mosquée au Sinaï égyptien

Au moins 184 morts dans l'attaque d'une mosquée au Sinaï égyptien

AFP

Nord-est du Nigeria: cinq morts dans un attentat-suicide contre une mosquée

Nord-est du Nigeria: cinq morts dans un attentat-suicide contre une mosquée

AFP

En Afrique du Sud, la mosquée "arc-en-ciel" d'un imam gay

En Afrique du Sud, la mosquée "arc-en-ciel" d'un imam gay

opération

AFP

Première opération pour la force antijihadiste G5 Sahel

Première opération pour la force antijihadiste G5 Sahel

AFP

Première opération pour la force anti-jihadiste G5 Sahel

Première opération pour la force anti-jihadiste G5 Sahel

AFP

Opération Sangaris en Centrafrique: un goût d'inachevé

Opération Sangaris en Centrafrique: un goût d'inachevé