mis à jour le

Zambie: l'ex-président Banda annonce sa candidature

L'ancien président zambien Rupiah Banda a annoncé lundi qu'il serait à nouveau candidat à la présidentielle qui doit désigner un successeur à Michael Sata, une perspective immédiatement contestée par le leader de son propre parti, Nevers Mumba.

Rupiah Banda, qui avait été battu à la présidentielle de 2011, a affirmé à des partisans avoir été investi dimanche par la direction et les députés du Mouvement pour la démocratie multipartite (MMD), qui auraient approuvé sa candidature avec 19 voix sur 23.

"Nous avons très peu de temps pour faire campagne et tous les membres sincères du MMD doivent soutenir cette décision", a-t-il souligné.

Mais le président du MMD Nevers Mumba a immédiatement contesté ces propos.

"Je ne suis pas au courant d'une telle décision. J'ai présidé la réunion hier (dimanche), et à aucun moment nous n'avons convenu que le président Banda devrait être candidat", a-t-il expliqué à l'AFP par téléphone.

"Je suis le président du MMD et je serai le candidat à la présidentielle", a-t-il ajouté. 

Le site internet du parti indique d'ailleurs que M. Mumba a été désigné candidat "à l'unanimité" dimanche et qu'il devra voir quel rôle "conviendra le mieux" à M. Banda dans la campagne.

Rupiah Banda, 77 ans, avait été élu président de la République de Zambie en 2008, à la mort de Levy Mwanawasa dont il était le vice-président. Il a été battu en 2011 par l'éternel opposant Michael Sata, qui est décédé le 28 octobre.

M. Banda fait actuellement l'objet de poursuites pour corruption, qu'il considère comme faisant partie d'une politique délibérée du pouvoir pour affaiblir l'opposition.

Dans le camp du pouvoir, le Front patriotique (FP) de feu Michael Sata est très divisé, ses dirigeants en venant à s'expliquer devant les tribunaux.

Selon la Constitution zambienne, de nouvelles élections doivent être organisées dans un délai de 90 jours après la mort du président, c'est-à-dire avant le 26 janvier 2015. Aucune date n'a encore été annoncée.

 

AFP

Ses derniers articles: Nord du Mali: premières patrouilles mixtes  Région du lac Tchad: "la plus grande crise du continent africain"  Niger: 15 soldats tués dans une "attaque terroriste" 

candidature

AFP

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

AFP

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

AFP

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature