mis à jour le

CAN-2015: jours décisifs pour un éventuel report

La Coupe d'Afrique des nations aura-t-elle bien lieu au Maroc en janvier-février? Le flou règne avant la réunion cruciale de la Confédération africaine (CAF) dimanche sur le report demandé par Rabat à cause de l'épidémie d'Ebola.

Le 11 octobre, le royaume chérifien a demandé le report de la plus importante compétition sportive du continent, initialement programmée du 17 janvier au 8 février (tirage au sort le 26 novembre à Rabat), en raison des craintes de propagation du virus Ebola qui a fait plus de 4.900 morts, essentiellement dans trois pays d'Afrique de l'Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone).

Depuis, les signaux contradictoires se multiplient. La CAF a ainsi sondé certains pays, comme l'Afrique du Sud et le Ghana, pour voir s'ils étaient prêts à reprendre l'organisation de l'édition 2015 au pied levé en cas de renoncement du Maroc.

Sauf que le Maroc n'a jamais formellement renoncé: il a simplement demandé le report du tournoi, oscillant selon les sources ministérielles, anonymes ou identifiées, entre posture définitive et position conciliatrice, mais en mettant toujours en avant la priorité donnée aux questions de santé publique par rapport à celles relevant du sport.

Vendredi, le quotidien marocain As-Sabah (qui fait partie d'Eco-Medias, un des principaux groupes médiatiques du royaume), réputé proche du patronat, citait une "source autorisée" assurant qu'un "accord de principe" avait été trouvé mercredi lors d'une réunion à Yaoundé avec le président de la CAF, Issa Hayatou.

Selon le journal, deux scénarios ont été avancés par la partie marocaine: l'organisation de la CAN en "juin 2015" ou en "janvier 2016". Le président de la CAF Issa Hayatou s'est "montré disposé à accepter la demande marocaine" de report à l'une de ces dates, selon la même source.

 

- 'Faux et archi-faux !' -

 

Mais interrogée jeudi soir par l'AFP sur un tel report, une source marocaine proche du dossier a au contraire souligné qu'aucune décision officielle n'interviendrait avant la réunion du Comité exécutif de la CAF dimanche à Alger, à partir de 10h00 locales, sans point-presse ni déclarations prévues dans la foulée. "C'est à ce moment-là que la question sera tranchée. Avant ce ne sont que spéculations", a-t-elle indiqué.

La Une du quotidien est-elle un indice de la décision finale de la CAF, ou bien un moyen de pression sur l'instance ? La CAF a en tout cas elle-même démenti les informations d'As-Sabah: "Faux et archi-faux!", a indiqué son service de presse à l'AFP.

Au lendemain du comité exécutif, une délégation de la CAF conduite par son président se rendra au Maroc pour y rencontrer les autorités. "A l'issue de ces rencontres, une communication sera effectuée, probablement entre le 3 et le 5 novembre", avance la CAF.

Si un report était décidé pour l'été prochain, cela pourrait susciter des réticences et critiques, notamment de la part des clubs européens dont la saison se termine le 6 juin avec la finale de la Ligue des champions.   

Et si le report était acté pour ce mois, le problème de la température ne serait pas aussi aigu qu'il l'est au Qatar pour la Coupe du monde 2022: les températures restent tempérées sur la côte atlantique (Tanger, Rabat, Agadir), avec rarement plus de 30 degrés aux heures les plus chaudes. Mais il peut en revanche faire 45°C à Marrakech en fin d'après-midi.

 

 

AFP

Ses derniers articles: Les Ghanéens dans l'attente des résultats de la présidentielle  RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue  Accord Canal+ et CAF pour la diffusion de la CAN en Afrique francophone 

report

AFP

RDC: accord pour un report de la présidentielle

RDC: accord pour un report de la présidentielle

AFP

Côte d'Ivoire: un groupe d'ONG appelle

Côte d'Ivoire: un groupe d'ONG appelle

AFP

Mali: l'opposition pour un report des élections municipales de novembre

Mali: l'opposition pour un report des élections municipales de novembre