mis à jour le

Congo: le principal parti de l’opposition remporte une mairie dans le sud

Une militante de l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), premier parti de l'opposition au Congo, a été élue maire de la cité de Mossendjo (sud) lors de la mise en place du bureau de cette municipalité, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de l'Intérieur.

Elisabeth Mapaha, 55 ans, va diriger la mairie de Mossendjo, quatrième ville du Congo (après Brazzaville, Pointe-Noire et Nkayi) au cours des cinq prochaines années.

C'est la première fois que l'UPADS obtient le siège d'une mairie depuis la fin de son règne en 1997. Depuis, toutes les élections organisées ont été remportées par le Parti congolais du travail (PCT) du président Denis Sassou Nguesso.

Outre Mossendjo, les cinq autres communes et les douze conseils départementaux reviennent au PCT et ses alliés.

A Brazzaville, Hugues Ngouélondélé, 53 ans, gendre du président Sassou Nguesso, a été réélu pour la troisième fois.

La mise en place des bureaux des conseils municipaux et départementaux faisait suite aux élections locales du 28 septembre. Sur 860 sièges à pouvoir lors de ces scrutins, seuls 51 ont été remportés par l'UPADS et le reste par le PCT et ses partis satellites.

AFP

Ses derniers articles: Nigeria: le vice-président Osinbajo, de l'ombre  Zimbabwe: pour ses 93 ans, Mugabe fait ripaille avec ses partisans  Mali: la paix est sur le "bon chemin"