mis à jour le

Nigeria: un Allemand enlevé dans le sud, un autre tué

Un Allemand a été tué et un autre enlevé dans l'attaque de leurs véhicules par des hommes armés dans le sud-ouest du Nigeria, a indiqué lundi la police. 

L'attaque s'est produite vendredi matin à proximité de la ville de Sagamu, dans l'Etat d'Ogun, mais l'information n'a été dévoilée que lundi, coïncidant avec une visite du ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier à Abuja, la capitale nigériane. 

"Quatre hommes ont émergé de la brousse (...) et ont attaqué" les deux véhicules transportant les Allemands, a déclaré un porte-parole de la police, Abimbola Oyeyemi. "Un Allemand a été touché par une balle et était mort à son arrivée à l'hôpital tandis que les bandits ont enlevé un autre Allemand", a-t-il ajouté.

Les deux hommes voyageaient dans des véhicules séparés, sans escorte, a précisé une porte-parole de la société de construction Julius Berger au Nigeria, qui employait l'une des victimes. L'autre travaillait comme sous-traitant de la compagnie, a-t-elle ajouté, précisant que deux autres membres de son personnel avaient été blessées dans l'attaque. 

Le ministère des Affaires étrangères allemand a indiqué dans une communiqué que M. Steinmeier était "au courant" de cette attaque, sans rien ajouter.

Les enlèvements d'étrangers sont fréquents dans le sud du Nigeria et visaient surtout au départ des employés du secteur pétrolier dans le Delta du Niger. La plupart de ceux-ci se déplacent désormais sous escorte policière. La plupart des otages sont relâchés après le versement d'une rançon, mais les détails ne sont jamais rendus publics.

D'autres kidnappings ont eu lieu dans le nord du pays, dans des attaques attribuées au groupe islamiste Boko Haram et sont considérées comme un phénomène différent. 

Selon la porte-parole de Julius Berger, qui a décrit l'attaque comme "un acte criminel isolé", la société collabore avec les autorités locales afin d'obtenir la libération de l'otage. 

"Cela n'affecte pas notre capacité à travailler normalement dans le reste du pays", a-t-elle souligné.

D'après son site internet, Julius Berger travaille au Nigeria depuis 1965 et y emploie plus de 600 personnes, pour la plupart des nigérians.

En juillet, un ressortissant allemand avait été enlevé par des hommes armés dans l'Adamawa, l'un des trois Etats du nord-est du Nigeria placés sous état d'urgence à la suite des violences perpétrées par Boko Haram. On est toujours sans nouvelles de lui.

En janvier 2012, un ingénieur allemand, Edgar Raupach avait été enlevé sur un site en construction près de la ville de Kano (nord). Cet enlèvement était intervenu quelques jours après une vague d'attaques coordonnées contre cette ville ayant fait au moins 185 morts, revendiquée par Boko Haram.

L'otage avait été tué quatre mois plus tard dans un raid militaire visant l'endroit où il était détenu.

AFP

Ses derniers articles: Accord Canal+ et CAF pour la diffusion de la CAN en Afrique francophone  Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement  Egypte: "une stratégie de trois ans" pour relancer l'économie