mis à jour le

Afrique du Sud: prévision de croissance 2014 revue

L'économie sud-africaine est à "un tournant", qui oblige le gouvernement à plafonner les dépenses et augmenter les impôts alors que la prévision de croissance pour 2014 est revue à la baisse, a annoncé mercredi le ministre des Finances.

"Le déficit budgétaire est élevé et le niveau de la dette approche des limites de viabilité", a expliqué à la presse Nhlanhla Nene, qui a présenté son budget pour six mois au Parlement et annoncé une prévision de croissance pour 2014 de 1,4%, contre 2,7% dans l'estimation de février.

En août, la Banque centrale avait pour sa part avancé le chiffre de 1,7% pour 2014.

L'Afrique du Sud est à la traîne sur le continent. Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une croissance d'environ 5,5% en 2014 pour l'Afrique subsaharienne.

"Nous avons atteint un tournant. La consolidation budgétaire ne peut plus être repoussée", a dit le ministre, alors que le pays est depuis longtemps sous la pression des agences de notation. En juin, Fitch et Standard and Poor's avait dégradé la note sud-africaine. 

Récemment nommé ministre des Finances, Nhlanhla Nene a également évoqué la possibilité de nationaliser quelques entreprises d'Etat, un pas que l'Afrique du Sud s'est toujours refusée à franchir pour l'instant. Sans prononcer le mot tabou de "nationalisation", il a déclaré que "dans certains cas, le gouvernement disposera d'avoirs non-stratégiques pour trouver des ressources financières".

Il n'a cité aucun nom de société.

Cette révision à la baisse des prévisions de croissance est due en partie à l'environnement mondial mais aussi au déficit énergétique du pays, aux récentes grèves dans des secteurs cruciaux comme les mines et "à des lacunes de l'administration", a admis le ministre. Il a notamment appelé à intensifier la lutte contre "le gaspillage et la corruption".

La croissance pourrait remonter autour de 3% en 2017, mais cela reste bien en deçà du potentiel de l'Afrique du Sud, selon M. Nene, et signifie que le gouvernement ne parvient pas à lever les impôts comme il le devrait pour équilibrer les finances publiques. La dette publique se monte à 4,1% du PIB (Produit intérieur brut).

Une croissance aussi faible ne permet pas en outre de combattre le chômage, fléau numéro un du pays, qui plafonne à 25%, et à près de 40% si on prend en compte ceux qui disent avoir renoncé à chercher un emploi.

Après une croissance négative au premier trimestre 2014, le pays a frôlé la récession, en enregistrant une très faible croissance positive de 0,6% au deuxième trimestre.

Abordant le cas délicat de la compagnie nationale d'électricité Eskom, en déficit constant alors que le pays manque cruellement d'énergie, M. Nene a annoncé qu'Eskom allait emprunter 250 milliards de rands (17,9 milliards d'euros) sur cinq ans, dont l'Etat se portera garant.

Le gouvernement apportera directement "au moins 20 milliards de rands (1,4 milliard d'euros), levés grâce à la vente d'avoirs non-stratégiques", a dit le ministre.

Sur les moyens à mettre en oeuvre pour opérer ce grand nettoyage, le ministre de l'ANC, le parti au pouvoir depuis la chute de l'apartheid en 1994, a assuré que "nous n'allons pas rééquilibrer le budget sur le dos des pauvres".

Un défi dans un pays dont plus de 50% des revenus de l'Etat passent dans les services publics et les allocations sociales. 

Les mesures fiscales seront détaillées lors de la présentation du budget en février.

AFP

Ses derniers articles: Algérie: un ministre limogé trois jours après son nomination  La guerre du Biafra: une page douloureuse de l'histoire du Nigeria  Cinquantenaire de la guerre du Biafra entre frustration et espoir 

2014

AFP

Nigeria: chronologie des événements de Chibok depuis 2014

Nigeria: chronologie des événements de Chibok depuis 2014

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire

AFP

Libye: un pétrolier quitte le port de Ras Lanouf pour la première fois depuis 2014

Libye: un pétrolier quitte le port de Ras Lanouf pour la première fois depuis 2014

Afrique

AFP

En Afrique du Sud, quand la mine ferme...

En Afrique du Sud, quand la mine ferme...

AFP

En Afrique du Sud, les soldats oubliés de l'apartheid

En Afrique du Sud, les soldats oubliés de l'apartheid

AFP

Afrique du Sud: manifestation contre les violences faites aux femmes

Afrique du Sud: manifestation contre les violences faites aux femmes

croissance

AFP

La croissance du Nigeria en berne en 2016

La croissance du Nigeria en berne en 2016

Money money money

Pourquoi la croissance est au plus bas depuis 20 ans en Afrique subsaharienne

Pourquoi la croissance est au plus bas depuis 20 ans en Afrique subsaharienne

AFP

La banque mobile, nouveau grigri de la croissance en Afrique

La banque mobile, nouveau grigri de la croissance en Afrique