mis à jour le

Rwanda: un questionnaire de santé aux visiteurs venant des Etats-Unis et d'Espagne

Les voyageurs séjournant au Rwanda et s'étant rendus en Espagne ou aux Etats-Unis les trois semaines précédant leur arrivée doivent communiquer quotidiennement pendant 21 jours leur état de santé aux autorités afin de prévenir toute entrée du virus Ebola, a annoncé mercredi Kigali.

"Tous les jours, aux heures de travail, ils doivent nous appeler ou envoyer un message internet" pour transmettre un bilan de santé, a déclaré à l'AFP la ministre rwandaise de la Santé, Agnès Binagwaho.

Elle a précisé que cette mesure s'appliquait durant les 21 premiers jours du séjour rwandais, durée d'incubation de la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui ravage actuellement l'Afrique de l'Ouest. La mesure concerne ressortissants rwandais et étrangers, notamment les touristes qui se rendent dans le pays à grands frais pour aller à la rencontre des gorilles de montagne dans leur milieu naturel.

"Cela prend quatre minutes, par internet c'est un questionnaire à cocher, ça ne gâchera pas vos vacances", a-t-elle précisé, "pour sauver les gens, il faut un dépistage précoce et la seule façon est de faire ce rapport tous les jours". Elle n'a pas précisé les mesures prises en cas de non-respect de cette obligation.

Outre les trois pays les plus touchés en Afrique de l'Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone), les Etats-Unis et l'Espagne ont enregistré des cas de contamination de la fièvre hémorragique sur leur territoire. Le Nigeria et le Sénégal ont eux récemment été déclaré débarrassés de la maladie, aucun nouveau cas n'ayant été enregistrés pendant 42 jours, le double de la durée d'incubation.

Les passagers venant de Sierra Leone, du Liberia et de Guinée, ou y ayant séjourné lors des 22 jours précédents, sont interdits d'entrée au Rwanda, à l'exception des ressortissants rwandais qui sont placés en quarantaine durant 21 jours à leur arrivée, a rappelé la ministre.

A l'entrée au Rwanda, tous les voyageurs subissent une prise de température et doivent remplir un formulaire.

Le virus Ebola a contaminé quelque 9.200 personnes depuis le début de l'actuelle épidémie d'Ebola, et 4.500 personnes ont perdu la vie, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: l'ONU lance un appel d'urgence  Les Burundais au Rwanda: "Réfugiés mais pas condamnés  Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario 

Etats-Unis

AFP

Centrafrique: les Etats-Unis sanctionnent deux chefs de milice

Centrafrique: les Etats-Unis sanctionnent deux chefs de milice

AFP

Nigeria et Boko Haram: 14 pays promettent leur aide, pas les Etats-unis

Nigeria et Boko Haram: 14 pays promettent leur aide, pas les Etats-unis

Investiture

Par sa pratique du pouvoir, Trump pourrait ressembler à certains dirigeants africains

Par sa pratique du pouvoir, Trump pourrait ressembler à certains dirigeants africains

santé

Santé

Pour la première fois, un vaccin contre le paludisme va être testé à grande échelle

Pour la première fois, un vaccin contre le paludisme va être testé à grande échelle

AFP

Mali: levée du mouvement de grève dans le secteur de la Santé

Mali: levée du mouvement de grève dans le secteur de la Santé

AFP

Nigeria: les doutes sur la santé du président font craindre une crise politique

Nigeria: les doutes sur la santé du président font craindre une crise politique