mis à jour le

RDC: manifestation hostile

RDC: manifestation hostile à la Monusco dans l'Est après des massacresQuelques centaines de personnes ont participé mardi à Oicha, une localité de l'est de la République démocratique du Congo, à une marche hostile à la mission de l'ONU (Monusco), critiquée pour n'avoir pu empêcher de récents massacres dans la région, a constaté l'AFP.

La foule était principalement constituée de jeunes gens et de femmes âgées. Les manifestants portaient pour certains des croix et chantaient en swahili (langue véhiculaire dasn l'est): "Nous voulons le départ de la Monusco. Si c'est notre pays, que les autorités nous écoutent".

La marche s'est déroulée sur la principale artère d'Oicha, localité située dans le nord de la province du Nord-Kivu où neuf personnes avaient été tuées par de présumés éléments de la rébellion islamiste ougandaise Alliance des forces démocratiques (ADF) dans la nuit du 8 au 9 octobre.

Depuis cette attaque, environ 80 civils ont été massacrés à l'arme blanche dans le territoire de Beni, où se trouve Oicha et où opère l'ADF. Trente ont été tuées à Beni même, dans la nuit du 15 au 16 octobre.

"A Beni, la jeunesse est devenue très hostile à la Monusco. Ils estiment que la Monusco n'est pas en train d'intervenir malgré tout l'attirail militaire dont elle dispose, et une base à moins de 4 kilomètres", a expliqué à l'AFP un cadre de la société civile.

Selon lui, la population "ne voit pas ce que les patrouilles des Casques bleus apportent dans le renseignement ou la perception de l'ennemi", puisque les attaques, meurtrières ou non, se poursuivent dans la région depuis plusieurs semaines.

"Nous sommes extrêmement préoccupés par la nature et l'ampleur de ces violences (...) Ces exactions contre les civils sont des violations graves des principes les plus élémentaires d'humanité, elles doivent cesser", a réagi le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) dans un communiqué publié mardi soir. 

Le CICR indique qu'il a participé à la prise en charge de plusieurs dizaines de blessés, et donné du matériel médical et non médical.

Dans la soirée de mardi, Omar Kavota, vice-président de la Société civile du Nord-Kivu, a annoncé à l'AFP que la population de  Beni érigeait des barricades pour protester contre la Monusco et "caillaissait" ses véhicules.

"Ca n'apporte aucune solution" et cette violence "peut être profitable à l'ennemi", a-t-il averti, appelant les habitants à "s'abstenir de tout acte de violence contre la Monusco".

Pour protester contre l'insécurité meutrière, la Société civile du Nord-Kivu avait appelé la population à suivre une opération "villes mortes" lundi, qui a été bien suivie.

Opposés au régime du président ougandais Yoweri Museveni, les rebelles de l'ADF sont présents dans le territoire de Beni depuis 1995 et accusés de nombreuses atrocités. En janvier, l'armée congolaise et la Monusco ont lancé des attaques contre l'ADF, qui a perdu ses bastions mais conserve un pouvoir de nuisance.

Après les massacres, le chef de la Monusco, Martin Kobler, avait appelé au "lancement, le plus tôt possible, d'actions militaires FARDC (armée congolaise)-Monusco conjointes et déterminantes" contre l'ADF.

L'est de la RDC est déchiré par les conflits armés depuis plus de vingt ans. En dépit du renforcement des capacités techniques et militaires de la Monusco, qui entretient un contingent de près de 20.000 Casques bleus déployés désormais à plus de 90% dans la partie orientale, l'Etat congolais s'avère incapable d'y ramener la paix.

 

AFP

Ses derniers articles: CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun  L'Algérie déplore la faiblesse du commerce interafricain  Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel 

Manifestation

AFP

Zimbabwe: la police réprime une manifestation de l'opposition

Zimbabwe: la police réprime une manifestation de l'opposition

AFP

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée

Soudan: une manifestation contre la hausse des prix dispersée

AFP

Côte d'Ivoire: des leaders d'opposition interpellés lors d'une manifestation

Côte d'Ivoire: des leaders d'opposition interpellés lors d'une manifestation

massacres

AFP

RDC: derrière les massacres de Beni, "des mains politiques"

RDC: derrière les massacres de Beni, "des mains politiques"

AFP

RDC: HRW critique l'incapacité de Kinshasa et de l'ONU

RDC: HRW critique l'incapacité de Kinshasa et de l'ONU

AFP

RDC: début du procès des auteurs présumés de massacres

RDC: début du procès des auteurs présumés de massacres

monusco

AFP

RDC: Ban souhaite une Monusco réduite mais plus agile

RDC: Ban souhaite une Monusco réduite mais plus agile

AFP

RDC: la Monusco va renforcer sa présence

RDC: la Monusco va renforcer sa présence

AFP

RDC: pour les habitants de Beni, la Monusco est

RDC: pour les habitants de Beni, la Monusco est