mis à jour le

Mali: opération française

L'armée française a arrêté trois personnes responsables de l'attaque d'un camp de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) et saisi d'importants stocks d'armes vendredi à Kidal, dans le nord, a annoncé dimanche l'état-major à Paris.

"Les trois personnes arrêtées sont les commanditaires locaux de l'attaque", dans laquelle un Casque bleu sénégalais a été tué le 8 octobre à Kidal, a déclaré le porte-parole de l'état-major des armées, le colonel Gilles Jaron, confirmant des informations du quotidien Le Monde.

 "On espère maintenant remonter jusqu'aux commanditaires au-dessus", a ajouté Gilles Jaron.

"On a récupéré plusieurs milliers de munitions de type 7.62 (armes légères), 12.7 et 14.5 (armes lourdes), 23 mm ainsi que des lance-roquettes et des explosifs", a-t-il indiqué.

"On a aussi retrouvé pas mal de matériel électronique", a-t-il poursuivi, sans pouvoir dire à ce stade quelle en était la finalité (fabrication d'explosifs ou communication notamment). 

L'opération a été conduite sur la base d'une "source d'opportunité", c'est-à-dire d'un renseignement obtenu au cours d'une mission de contrôle du terrain, a précisé M. Jaron.

Le nord du Mali reste en proie à l'instabilité, plus d'un an et demi après le début de l'intervention française Serval, en raison de la recrudescence des attaques jihadistes et des affrontements entre groupes touareg rivaux.

Outre le Casque bleu sénégalais, neuf soldats nigériens de la Minusma ont été tués dans une embuscade le 3 octobre dans la région de Gao (nord du Mali).

Le gouvernement malien réclame à l'ONU le déploiement d'une "force d'intervention rapide" pour contrer la montée en puissance des groupes armés au nord où il peine à rétablir son autorité.

L'armée française, qui a redéployé son dispositif de lutte antijihadiste sur l'ensemble du Sahel, continue à venir en appui de la Minusma au Mali et traque les flux de combattants et d'armes dans la bande sahélo-saharienne.

Elle a ainsi saisi trois tonnes d'armes, dont des missiles sol-air SA-7, lors de l'interception d'un convoi jihadiste en provenance de Libye le 10 octobre au nord du Niger.

AFP

Ses derniers articles: CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun  L'Algérie déplore la faiblesse du commerce interafricain  Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel 

Kidal

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire

AFP

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

AFP

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal

Minusma

AFP

Nord du Mali: deux morts et un blessé dans l'attaque d'un convoi de la Minusma

Nord du Mali: deux morts et un blessé dans l'attaque d'un convoi de la Minusma

AFP

Mali: l'armée française va suppléer la Minusma dans le nord

Mali: l'armée française va suppléer la Minusma dans le nord

AFP

Mali: l'ONU condamne l'attaque contre la Minusma

Mali: l'ONU condamne l'attaque contre la Minusma

opération

AFP

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

Nigeria: arrestation de juges et biens saisis dans une opération anticorruption

AFP

Craintes au Nigeria

Craintes au Nigeria

AFP

Mali: Ayrault rend hommage aux soldats morts en opération

Mali: Ayrault rend hommage aux soldats morts en opération