mis à jour le

Boko Haram: 8 soldats camerounais et 107 islamistes tués dans des combats au Cameroun

Huit militaires camerounais et 107 islamistes du groupe armé nigérian Boko Haram ont été tués lors d'intenses combats dans l'Extrême-Nord Cameroun, près de la frontière avec le Nigeria, a annoncé vendredi le ministère camerounais de la Défense.

Des "combats d'une rare violence" se sont déroulés mercredi et jeudi dans deux localités camerounaises, tuant "huit soldats camerounais" et "107 combattants de la secte" Boko Haram, selon un communiqué lu à la radio d'Etat.

Il n'était pas possible de confirmer ce bilan de source indépendante.

Mercredi "aux environs de 17 heures, des membres de la secte Boko Haram lourdement armés et équipés de véhicules blindés à chenilles et des moyens roulants conséquents ont fait irruption sur notre territoire, simultanément à Amchidé et à Limani", deux localités situées à la frontière nigériane, rapporte le ministère.

"Ils ont été accrochés par nos forces de défense et arrêtés dans leur progression. Des combats d'une rare violence se sont déroulés pendant deux heures", ajoute-t-il.

"Après une trêve, ces combats ont repris" jeudi aux aurores et se sont poursuivis jusqu'en fin de matinée, précise le communiqué.

De même source, "les forces de défense ont contraint les assaillants au repli, les délogeant de leurs positions, tout en les harcelant jusqu'à la frontière".

"Le bilan fait état de huit soldats camerounais tués et de sept blessés. Du côté ennemi, 107 combattants de la secte tués, un char détruit, un pick-up calciné, ainsi qu'un véhicule de marque 504 bourré de munitions et d'explosifs", détaille le ministère.

"Plusieurs armes lourdes et légères ont été récupérées. La situation est redevenue calme et sous le contrôle de nos forces de défense qui veillent efficacement sur tous les points de la frontière", assure-t-il.

Amchidé et Limani sont situées à proximité de la ville nigériane de Banki, tombée il y a quelques semaines aux mains de Boko Haram.

Depuis plusieurs mois, le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram a intensifié ses incursions armées au Cameroun voisin, amenant le gouvernement à déployer des renforts militaires humains et matériels --y compris des avions de combat-- dans l'Extrême-Nord du pays.

Le président Paul Biya a promis lundi l'"éradication totale" du groupe islamiste, après la libération de 27 otages chinois et camerounais qui avaient été enlevés en mai et juillet lors d'attaques attribuées à Boko Haram.

AFP

Ses derniers articles: Angola: le parti au pouvoir lance sa campagne électorale  Le nouveau président ghanéen Nana Akufo-Addo, un avocat libéral et persévérant  Gambie: l'UA condamne le revirement du président Jammeh 

Cameroun

AFP

CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun

CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun

AFP

CAN-2017: pour Joseph-Antoine Bell, le tirage "n'a jamais été aussi bon" pour le Cameroun

CAN-2017: pour Joseph-Antoine Bell, le tirage "n'a jamais été aussi bon" pour le Cameroun

AFP

Mondial-2018/Qualifs: l'Algérie piétine face au Cameroun

Mondial-2018/Qualifs: l'Algérie piétine face au Cameroun

Camerounais

AFP

Décès de Patrick Ekeng: le foot camerounais

Décès de Patrick Ekeng: le foot camerounais

AFP

Enquête en Roumanie après le décès du joueur camerounais Patrick Ekeng

Enquête en Roumanie après le décès du joueur camerounais Patrick Ekeng

AFP

Foot: mort du Camerounais Patrick Ekeng après un malaise sur le terrain

Foot: mort du Camerounais Patrick Ekeng après un malaise sur le terrain

combats

AFP

Libye: violents combats entre milices rivales

Libye: violents combats entre milices rivales

AFP

Ouganda: le bilan des combats dans l'ouest monte

Ouganda: le bilan des combats dans l'ouest monte

AFP

Ouganda: au moins 55 morts dans des combats dans l'ouest

Ouganda: au moins 55 morts dans des combats dans l'ouest