mis à jour le

Maroc: près de 15 cas d'enfants abandonnés chaque jour

Les tribunaux du Maroc ont traité un total de "5.377 cas d'enfants abandonnés" en 2013, soit près de 15 par jour, a indiqué le ministre de la Justice et des Libertés, Mustapha Ramid, lors d'une intervention devant le Parlement.

Ce chiffre est en légère augmentation par rapport à 2009, année durant laquelle 5.274 cas avaient été recensés, a précisé M. Ramid, cité mercredi par l'agence MAP.

Ce ministre a détaillé les initiatives prises par le gouvernement pour lutter contre le phénomène des "enfants sans identité". Elles consistent notamment en "l'encouragement des familles à prendre (ces enfants) en charge" afin qu'ils puissent être inscrits dans les registres d'état civil et jouir d'une "identité officielle", a-t-il dit.

Dans une étude réalisée en 2009 sur les "mères célibataires" au Maroc, une ONG de défense des femmes, l'Insaf, avait pour sa part indiqué que près de 24 enfants issus de "relations hors mariage" étaient abandonnés chaque jour par leur parents.

D'après un autre rapport, réalisé en 2011 par l'Insaf avec l'ONU, près de 30.000 accouchements de mères célibataires sont recensés chaque année. Plus de 7 futurs pères sur 10 sont informés de ces naissances, mais la plupart refusent de reconnaître l'enfant, selon la même source.

Pour éviter ces situations dramatiques, certaines ont recours à l'avortement, pourtant interdit par la loi, qui prévoit des peines d'un à cinq ans d'emprisonnement.

Entre 600 et 800 avortements clandestins seraient ainsi pratiqués chaque jour dans le royaume, selon l'Association de lutte contre l'avortement clandestin (Amlac).

 

AFP

Ses derniers articles: Côte d'Ivoire: Serge Aurier désigné meilleur footballeur de l'année  Ghana: le candidat de l'opposition remporte la présidentielle avec 53% des voix  Nigeria: un attentat imputé