mis à jour le

A Monrovia (Liberia). REUTERS/James Giahyue.
A Monrovia (Liberia). REUTERS/James Giahyue.

Arrêtez de propager l'idée qu'Ebola est une punition divine!

Certains chefs religieux propagent des croyances dangereuses et peu charitables sur le péché et les maladies.

Quand le virus Ebola s'est répandu au Liberia, certains chefs religieux n’ont pas hésité à affirmer que des «actes immoraux» étaient responsables de cette éruption catastrophique. Des représentants chrétiens du Conseil des Eglises du Liberia ont ainsi affirmé que «Dieu était en colère contre le Liberia».

Le communiqué du Conseil stipulait notamment que«Ebola est une calamité. Les Libériens doivent prier et implorer le pardon de Dieu pour les actes immoraux (comme l’homosexualité) et la corruption qui continuent de gangrener notre société». Leur solution pour enrayer l’épidémie? Que chacun reste chez soi pendant trois jours, qui seront mis à profit pour jeûner et prier.

Des précédents célèbres

L’idée qu’Ebola soit une punition divine est partagée par certains membres de la communauté évangélique. «Que le virus Ebola frappe, dit ainsi un site InternetDieu n’est pas là pour nous donner ce que nous vous voulons et si la mort de nos proches nous permet d’en prendre conscience, alors telle est Sa volonté.» Rick Wiles, animateur radio chrétien aux Etats-Unis en rajoute une couche

«Si le virus Ebola se répand à la surface du globe, assurez-vous que le sang de Jésus soit sur vous, que vous êtes marqués par les Anges et protégés par Dieu.»

Il y a quelque chose d’insidieux à propager l’idée que Dieu protègerait la santé des croyants et punirait les autres.

Car cette idée que la «Colère divine» expliquerait l’éruption du virus Ebola n’est pas sans rappeler d’autres réactions récentes à des crises ou des désastres, comme l’est aussi celle consistant à pointer du doigt «la corruption et l’immoralité». On a ainsi vu fleurir des explications similaires lors de l’ouragan Sandy, du tsunami de 2004 en Asie ou avec l’ouragan Katrina, cette dernière catastrophe ayant été présentée comme une réponse à des péchés allant de l’avortement à l’homosexualité en passant par l’antagonisme à l’égard de l’islam ou le manque de soutien à l’Etat d’Israël. 

«La Providence punit les péchés nationaux en nous infligeant des calamités nationales», écrivait ainsi le groupe Columbia Christians for Life. 

«Nous considérons que Dieu contrôle le climat», affirmait également le responsable du groupe évangéliste Repent America. La mention de «l'homosexualisme» (sic) par le Conseil du Liberia est également un refrain familier. Dans les années 1980, la droite religieuse américaine affirmait que le sida était une punition divine infligée aux homosexuels.

Lire la suite sur Slate.fr

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée  En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales 

Ebola

Proteines

L'épidémie d'Ebola a détourné les Africains de la viande de chauve-souris

L'épidémie d'Ebola a détourné les Africains de la viande de chauve-souris

AFP

La Sierra Leone et le Liberia risquent des épidémies meurtrières comme Ebola

La Sierra Leone et le Liberia risquent des épidémies meurtrières comme Ebola

Date de péremption

Le scandale des poulets avariés résume les problèmes qui touchent la Sierre Leone

Le scandale des poulets avariés résume les problèmes qui touchent la Sierre Leone

Liberia

AFP

La paix reste "fragile" au Liberia

La paix reste "fragile" au Liberia

AFP

Ebola: après la Guinée, le Liberia doit reprendre la lutte contre le virus

Ebola: après la Guinée, le Liberia doit reprendre la lutte contre le virus

AFP

Nouveau cas d'Ebola au Liberia plus de deux mois après la fin officielle de la transmission

Nouveau cas d'Ebola au Liberia plus de deux mois après la fin officielle de la transmission

Sierra Leone

Afrique de l'Ouest

Il est très difficile de se débarrasser définitivement du virus Ebola

Il est très difficile de se débarrasser définitivement du virus Ebola

Afrique de l'Ouest

Le virus Ebola va plomber à long terme l'économie des pays touchés

Le virus Ebola va plomber à long terme l'économie des pays touchés

Ebola

Il faut militariser la lutte contre Ebola

Il faut militariser la lutte contre Ebola