mis à jour le

Le Mozambique s'apprête

La campagne législative et présidentielle au Mozambique s'est achevée mardi dans le calme, mais la victoire annoncée du Frelimo au pouvoir pourrait être plus difficile que prévue au vu du succès populaire des meetings de l'opposition.

La publication de sondages pendant la campagne officielle était interdite, mais si la participation aux rassemblements politiques a un sens, alors le Frelimo, qui dirige le pays depuis l'indépendance en 1975, peut nourrir quelques doutes.

Le dernier meeting du Frelimo dans la capitale Maputo n'a pas fait le plein, et le candidat du pouvoir à la présidence, Filipe Nyusi, n'est pas le plus connu des trois candidats.

Afonso Dhlakama, le chef de la Renamo, la guérilla historique devenue premier parti d'opposition à la fin de la guerre civile de 1992, a au contraire attiré des foules enthousiastes à chacun de ses meetings, promettant de mieux répartir les richesses de ce pays, qui possède de gigantesques réserves de gaz. Il participe en outre à une présidentielle pour la cinquième fois.

En dépit d'une croissance économique moyenne de 7% par an sur la dernière décennie, portée par le charbon et les découvertes gazières, le Mozambique reste l'un des pays les plus pauvres du monde, où une écrasante majorité de la population vit avec moins de deux dollars par jour.

Pour autant, le Frelimo part avec une longueur d'avance: le président sortant Armando Guebuza avait été élu avec 75% des suffrages à la présidentielle de 2009, et le Frelimo avait raflé 191 des 250 sièges du parlement.

Aucune réunion politique n'était programmée mardi, mais la campagne a été globalement jugée calme par les observateurs, au regard des années passées. 

Un incident est cependant survenu dimanche, lorsque des échauffourées entre partisans de la Renamo et supporteurs du Frelimo ont fait 23 blessés dans la ville de Nampula (nord).

 

- La tradition des armes -

 

Derrière MM. Nyusi et Dhlakama, l'outsider de cette élection présidentielle s'appelle Daviz Simango, chef du Mouvement démocratique du Mozambique (MDM), fondé en 2009, et maire de Beira, la deuxième ville du pays.

Avec huit sièges dans le Parlement sortant, il joue la carte de la non-violence, par opposition au Frelimo et à la Renamo, qui se sont affrontés pendant la guerre civile. 

La Renamo a en outre mené ces deux dernières années une guérilla larvée contre le pouvoir, faisant plusieurs dizaines de morts, avant la signature d'un accord de cessez-le-feu, juste à temps pour sauver l'organisation des élections.

"Nous sommes différents des autres, d'abord parce que nous n'avons pas la tradition des armes", a déclaré à l'AFP M. Simango, qui s'inquiète du lendemain de l'élection et de la réaction du parti qui sera vaincu: "La question est: si l'un d'entre eux perd l'élection, va-t-il accepter la décision? Je suis inquiet, car nous avons besoin de préserver la paix".

Dhlakama, qui accuse le gouvernement de s'accaparer les richesses et de ne pas développer le pays, avait pris le maquis ces deux dernières années, jouant sur les deux tableaux, avec 51 députés au Parlement sortant et des combattants armés. 

Il est ressorti en septembre de la clandestinité et a rencontré le chef de l'Etat Guebuza pour sceller un accord de paix en grande pompe. 

"Cet accord de paix est une chance pour la Renamo", analyse Nelson Alusala, chercheur à l'Institut des Etudes de Sécurité (ISS, Pretoria). "Il se peut que les Mozambicains soient attirés par la Renamo pour la simple raison qu'ils veulent du changement".

Pour être élu président au premier tour, l'un des candidats doit totaliser 50% des suffrages plus une voix. Si aucun n'atteint ce score, un second tour est organisé dans les 30 jours après la proclamation des résultats.

AFP

Ses derniers articles: Somalie: le nouveau président tempère les espoirs de son peuple  Guinée: réouverture des écoles après 3 semaines de grève  Malawi: le ministre de l'Agriculture limogé pour corruption 

députés

AFP

Côte d'Ivoire: les électeurs aux urnes pour choisir les députés

Côte d'Ivoire: les électeurs aux urnes pour choisir les députés

AFP

Burundi: les députés votent en faveur d'un retrait de la CPI

Burundi: les députés votent en faveur d'un retrait de la CPI

AFP

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés

Mozambique

AFP

Le Mozambique sous la menace du cyclone Dineo

Le Mozambique sous la menace du cyclone Dineo

AFP

Le Mozambique ne remboursera pas 60 millions de dollars d'intérêts de sa dette souveraine

Le Mozambique ne remboursera pas 60 millions de dollars d'intérêts de sa dette souveraine

AFP

Un nouveau débris suspecté d'appartenir au vol MH370 retrouvé au Mozambique

Un nouveau débris suspecté d'appartenir au vol MH370 retrouvé au Mozambique

président

AFP

Somalie: le nouveau président tempère les espoirs de son peuple

Somalie: le nouveau président tempère les espoirs de son peuple

AFP

Somalie: Mogadiscio sous haute sécurité pour l'investiture du président

Somalie: Mogadiscio sous haute sécurité pour l'investiture du président

AFP

Famine au Soudan du Sud: le président promet d'aider l'accès aux ONG

Famine au Soudan du Sud: le président promet d'aider l'accès aux ONG