mis à jour le

Nigeria: enquête sur l'effondrement de l'immeuble d'un télévangéliste

Une enquête judiciaire a débuté lundi afin de déterminer les causes de l'effondrement d'un immeuble appartenant au célèbre télévangéliste nigérian TB Joshua, qui a fait plus de 100 morts le mois dernier à Lagos.

Le coroner Oyetade Komolafe, en charge de cette enquête, a toutefois annoncé lors de l'audience que les parties avaient besoin de plus de temps pour rassembler les preuves et les témoins nécessaires.

Une visite des lieux du drame - l'enceinte de l'Eglise de TB Joshua, à Ikotun, une banlieue de Lagos - a donc été programmée pour jeudi, avant la reprise de l'enquête le 24 octobre, a-t-il expliqué.

Au total, 115 personnes, dont 84 Sud-africains ont péri dans l'effondrement de l'auberge accueillant les fidèles étrangers du célèbre pasteur, le 12 septembre, selon les données communiquées par l'Afrique du Sud.

Les secouristes nigérians s'étaient plaint d'avoir été empêchés, par les employés de l'Eglise, d'accéder au site dans les trois jours suivant le drame, ce qui a probablement contribué à alourdir le bilan et a provoqué la colère des autorités sud-africaines.

Plusieurs personnes ont aussi appelé à des poursuites contre le télévangéliste, les autorités de Lagos ayant laissé entendre que l'accident était dû à l'ajout de nouveaux étages, bâtis sans que les fondations de l'auberge aient été consolidées.

M. Komolafe a cependant rappelé qu'il n'était pas là "pour condamner qui que ce soit". "Nous sommes ici pour (...) déterminer ce qui s'est passé, pourquoi, où, qui (est impliqué) et comment s'assurer que cela ne se reproduise pas".

M. Komolafe a exprimé sa compassion pour les familles des victimes, notamment les Sud-africains, qu'il a appelé ses "frères d'Afrique noire".

Un appel a aussi été lancé aux autorités sud-africaines afin que les membres des familles concernées donnent leur sang et permettent ainsi d'identifier et de rapatrier tous les corps.

TB Joshua, qui se fait appeler "le prophète" et prétend, entre autres miracles, être capable de réveiller les morts, n'était pas présent lundi mais il était représenté par ses avocats.

Le télévangéliste crie au complot, liant l'effondrement de l'immeuble à la présence d'un mystérieux avion sur les lieux peu avant avant l'accident.

Des avocats représentant l'Etat de Lagos et l'Afrique du Sud étaient également présents lundi.

M. Komolafe a prévenu que toute personne ayant été appelée à fournir des preuves et ne s'étant pas présentée serait arrêtée.

AFP

Ses derniers articles: Au Maroc, une littérature riche mais peu lue  Avec "Félicité", le réalisateur Alain Gomis entre dans la cour des grands  Sierra Leone: une divine surprise de 709 carats, pour une vente "propre" 

enquête

AFP

Violences en RDC: volte face de Kinshasa qui promet une enquête

Violences en RDC: volte face de Kinshasa qui promet une enquête

AFP

Afrique du Sud: enquête après l'empoisonnement de plusieurs lions

Afrique du Sud: enquête après l'empoisonnement de plusieurs lions

AFP

Nigeria: l'ex-président Jonathan visé par une enquête iltalienne

Nigeria: l'ex-président Jonathan visé par une enquête iltalienne