mis à jour le

Otage français décapité: l'identification de l'exécuteur "toujours en cours"

L'identification de l'exécuteur de l'otage français décapité Hervé Gourdel est "toujours en cours", a affirmé lundi le ministre algérien de la Justice, Tayeb Louh, refusant de confirmer qu'il s'agissait de Bachir Kherza comme cela a été rapporté par la presse.

Interrogé par l'AFP sur cette information révélée par le quotidien El Watan, M. Louh a répondu que l'identification des assassins présumés de l'otage, dont l'auteur de l'égorgement, "est toujours en cours".

Selon le ministre, les autorités étaient aussi en train de procéder grâce à des analyses ADN à l'identification des huit "terroristes" tués dans une opération de l'armée lancée en Kabylie (est d'Alger) après l'enlèvement du guide de haute montagne niçois de 55 ans.

Dans son édition de samedi, le quotidien El Watan affirmait que Bachir Kherza, présenté comme le "mufti" des jihadistes algériens de Jund Al-Khilafa (les soldats du Califat, ayant fait allégeance à l'organisation Etat islamique), avait été identifié comme l'exécuteur d'Hervé Gourdel.

Selon le quotidien francophone, qui ne cite pas les sources lui ayant permis d'identifier l'auteur de l'égorgement du guide de haute montagne, Bachir Kherza a à son actif de nombreux assassinats et attentats terroristes.

Ce quinquagénaire originaire du quartier de Bab El-Oued, à Alger, est en effet un vétéran des groupes armés islamistes actifs lors de la guerre civile des années 1990, qui a fait 200.000 morts en une décennie, ajoute le journal.

Cependant, une source sécuritaire interrogée par l'AFP a émis des réserves sur les informations d'El Watan.

Selon cet expert de la lutte antiterroriste, Bachir Kherza est en réalité âgé de 36 ans. Surnommé Abou Abdallah Otmane el Assimi (de asima, la capitale), il est né à la Casbah, la vieille ville d'Alger. Sa famille a ensuite déménage à Bab Ezzouar (banlieue est) d'où il a rejoint Aqmi (Al Qaida au Maghreb islamique) en 2006.

Pour cet expert, Bachir Kherza est apparu le visage découvert fin septembre dans une vidéo où il renouvelait l'allégeance de Jund al khilafa à l'EI.

Dans la vidéo mettant en scène l'exécution d'Hervé Gourdel, l'égorgeur apparaissait masqué.

AFP

Ses derniers articles: RDC: quatre artistes-peintres libérés après six jours de détention  Libye: des membres de la mission de l'ONU brièvement enlevés  Burkina: manifestation de policiers radiés demandant leur réintégration 

français

AFP

Le corps démembré d'un Français retrouvé au Maroc

Le corps démembré d'un Français retrouvé au Maroc

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

AFP

Arrivée au Maroc du président français Emmanuel Macron

Arrivée au Maroc du président français Emmanuel Macron

otage

AFP

Gabon: la rentrée scolaire prise en otage par les tensions post-électorales

Gabon: la rentrée scolaire prise en otage par les tensions post-électorales

AFP

Mali: Aqmi fournit une vidéo d'une otage suisse

Mali: Aqmi fournit une vidéo d'une otage suisse

AFP

Attaque

Attaque