mis à jour le

Ebola: les personnels de santé au Liberia durcissent leur grève

Les personnels de santé du Liberia vont durcir à partir de lundi leur mouvement de grève pour obtenir le versement de primes de risque en raison de l'épidémie d'Ebola, a annoncé dimanche le président de leur syndicat, Joseph Tamba.

Des dizaines de malades sont morts d'Ebola dans la clinique Island à Monrovia, la capitale, depuis le lancement vendredi d'une grève perlée dans l'établissement, a indiqué de son côté à l'AFP un représentant du personnel, Alphonso Wesseh.

"Nous avons ralenti nos activités parce que le gouvernement refuse de satisfaire nos revendications", a déclaré M. Wesseh, accusant les autorités de saper toute tentative de médiation ou de compromis.

"A partir de demain (lundi) nous serons en grève nationale dans tous les hôpitaux et centre de soins, y compris les centres de traitement d'Ebola", a déclaré à l'AFP le président du syndicat du secteur, Joseph Tamba.

Le porte-parole du gouvernement Isaac Jackson a nié vendredi tout malaise dans les services de santé, en particulier dans cette clinique, ouverte en urgence le 21 septembre et administrée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Il n'y a pas de protestation, tout se passe bien avec les personnels de santé et les patients sont bien soignés", a assuré M. Jackson, sommant les journalistes, interdits d'accès à l'établissement, de le croire sur parole.

Les soignants sont particulièrement touchés par l'épidémie, qui a fait 201 contaminations parmi eux au Liberia, où 95 en sont morts, selon le dernier bilan de l'OMS.

Le Liberia est le pays le plus touché par le virus de la fièvre hémorragique avec 2.316 morts sur 4.033 au total dans sept pays, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vendredi.

Intervenant par visioconférence à une réunion sur Ebola organisée jeudi à Washington par la Banque mondiale, la présidente Ellen Johnson Sirleaf a réclamé des fonds pour pouvoir notamment "dédommager les personnels de santé qui, par crainte du risque, ont refusé de reprendre le travail ou hésitent à le faire".

AFP

Ses derniers articles: Ghana: premier tour de la présidentielle sur fond de tensions  En Ouganda, les rescapés de la LRA suivent avec émotion le procès d'un de leurs bourreaux  Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes 

grève

AFP

Soudan: la vie au ralenti

Soudan: la vie au ralenti

AFP

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

AFP

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

Mauritanie: grève des journaux privés pour alerter sur leurs difficultés

Liberia

AFP

La paix reste "fragile" au Liberia

La paix reste "fragile" au Liberia

AFP

La Sierra Leone et le Liberia risquent des épidémies meurtrières comme Ebola

La Sierra Leone et le Liberia risquent des épidémies meurtrières comme Ebola

AFP

Ebola: après la Guinée, le Liberia doit reprendre la lutte contre le virus

Ebola: après la Guinée, le Liberia doit reprendre la lutte contre le virus

santé

AFP

Malawi: le président Mutharika balaie les rumeurs sur son état de santé

Malawi: le président Mutharika balaie les rumeurs sur son état de santé

Santé

Les enfants tanzaniens sont les plus en forme au monde

Les enfants tanzaniens sont les plus en forme au monde

AFP

La princesse Anne annule un voyage en Afrique pour raison de santé

La princesse Anne annule un voyage en Afrique pour raison de santé