mis à jour le

Somalie: un journaliste grièvement blessé par balles

Un journaliste somalien travaillant pour une chaîne de télévision basée à Londres a été grièvement blessé par balles par des hommes armés non identifiés dimanche à Mogadiscio, ont annoncé des collègues.

La victime, Abdirisak Jama, dirige le bureau de Mogadiscio de la Somali Channel Television. Agressé devant chez lui, dans la capitale somalienne, à la mi-journée, il a reçu plusieurs balles dans le ventre.

"Les hommes armés se sont enfuis après avoir tiré sur le journaliste, qui a été transporté d'urgence à l'hôpital, dans un état grave", a précisé Mohamed Ali, un collègue.

L'attaque a été "condamnée" par le Syndicat national des journalistes somaliens, qui a réclamé l'ouverture d'une "enquête immédiate".

La Somalie est l'un des pays les plus dangereux pour les journalistes.

Depuis le début de l'année, selon l'ONG Reporters dans frontières (RSF), au moins deux d'entre eux ont déjà été tués.

L'an dernier, sept au moins avaient été abattus. Et en 2012, année la plus meurtrière pour la presse somalienne, 18 de ses membres avaient été assassinés ou avaient péri dans des attentats.

La Somalie est privée de gouvernement central effectif depuis la chute du régime du président autoritaire Siad Barre en 1991. Le pays est depuis en état permanent de guerre civile, livré aux milices de chefs de guerre, aux gangs criminels et aux groupes islamistes.

journaliste

AFP

Un journaliste somalien tué par une bombe dans sa voiture

Un journaliste somalien tué par une bombe dans sa voiture

AFP

Tanzanie: un journaliste porté disparu depuis deux semaines

Tanzanie: un journaliste porté disparu depuis deux semaines

AFP

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

Journaliste tué au Burkina: François Compaoré laissé libre en France avant l'examen de son extradition

Mogadiscio

AFP

Somalie: les attentats les plus meurtriers

Somalie: les attentats les plus meurtriers

AFP

Fin du siège mené par les shebab dans un hôtel de Mogadiscio

Fin du siège mené par les shebab dans un hôtel de Mogadiscio

AFP

Somalie: deux explosions

Somalie: deux explosions