mis à jour le

Ebola: le Maroc, pays hôte, réclame le report de la CAN-2015

Le Maroc a sollicité vendredi le report de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2015) de football, prévue dans trois mois sur son sol, en raison de la propagation de l'épidémie d'Ebola, qui a désormais fait plus de 4000 morts dans l'ouest du continent.

Cette demande surprise, formulée auprès de la Confédération africaine de football (CAF), fait suite à "la décision du ministère de la santé d'éviter les rassemblements auxquels prennent part des pays touchés", a indiqué dans un communiqué le ministère marocain de la Jeunesse et des Sports.

Selon la même source, une réunion aura lieu dès "la semaine prochaine" entre une "délégation officielle" et le président de la CAF, Issa Hayatou, afin d'"examiner les mesures de mise en ½uvre de ce report".

La pire épidémie d'Ebola de l'histoire, qui touche essentiellement trois pays d'Afrique de l'Ouest (Guinée, Liberia et Sierra Leone), a désormais franchi le cap des 4000 morts, et des premiers cas sont apparus hors du continent (Etats-Unis et Espagne).

Cette annonce est néanmoins une surprise: le Maroc, où aucun cas n'a été recensé à ce jour, avait jusqu'à présent affiché sa sérénité face au virus d'une manière générale et dans la perspective de l'organisation de la CAN (17 janvier - 8 février) en particulier.

Au nom de la solidarité africaine, le royaume, rare pays à avoir maintenu ses liaisons aériennes avec les principaux pays touchés, a même accepté d'accueillir des matches de qualifications de la Guinée, délocalisés sur décision de la CAF. Une rencontre de cette sélection face au Ghana est ainsi prévue samedi soir à Casablanca, la capitale économique.

Jeudi, le Maroc a de son côté disputé un match de préparation, à Marrakech (sud), face à la Centrafrique (4-0).

 - Mondial des clubs en décembre ?-

Fin août, en réaction aux premières interrogations sur un éventuel report de la compétition, le gouvernement marocain avait répondu par la mise en place d'une "commission nationale" chargée de préparer un "plan sanitaire".

Interrogé à la même époque par l'AFP, le sélectionneur des Lions de l'Atlas, Badou Zaki, s'était également voulu serein. "J'ai une liste de rencontres à mon calendrier. (...) Pour l'instant, mon programme est maintenu et respecté. Si j'ai un match programmé et qu'on m'informe que la sélection adverse est forfait à cause d'Ebola, là je pourrai dire autre chose", avait-il déclaré.

Mi-septembre, face à la poursuite de la propagation de l'épidémie, Rabat a annoncé une "élévation" générale du niveau de vigilance dans le royaume.

Seize nations au total doivent participer à cette CAN-2015, la seconde à se dérouler au Maroc après celle de 1988.

Les qualifications sont en cours et le tirage au sort est prévu le 26 novembre à Rabat, une des quatre villes (avec Tanger, Marrakech et Agadir) où doit se dérouler l'épreuve.

Le Maroc doit également accueillir, dès décembre, et pour la seconde fois d'affilée, le Mondial des clubs (à Rabat et Marrakech). Le tirage au sort a lieu ce samedi dans la ville ocre.

Le Real Madrid, champion d'Europe, et San Lorenzo, vainqueur de la Copa Libertadores, doivent participent.

L'éventuel report de la CAN-2015 constitue un dossier épineux supplémentaire pour la CAF, qui doit déjà gérer le retrait de la Libye pour l'organisation de l'édition 2017, en raison de l'instabilité politique et sécuritaire qui sévit dans ce pays. D'autres pays, dont le Ghana, se sont mis sur les rangs.

Tripoli s'était déjà vu retirer l'organisation de la CAN-2013 et avait été remplacé par l'Afrique du Sud.

La demande de report du Maroc intervient alors que l'apparition de cas de virus Ebola hors d'Afrique --un Libérien est décédé aux Etats-Unis et une infirmière espagnole se trouve dans un état grave à Madrid-- ont renforcé les craintes à l'échelle mondiale.

Vendredi matin, un Guinéen a été placé en quarantaine au Brésil, où il est arrivé le 19 septembre, après avoir transité par le Maroc.

AFP

Ses derniers articles: Afrique: Caisse des dépôts et AFD créent un fonds de 500 millions d'euros  RDC: libération d'une journaliste après quatre jours de détention  Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie 

pays

AFP

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays

AFP

CPI: le président ivoirien opposé au départ de nouveaux pays africains

CPI: le président ivoirien opposé au départ de nouveaux pays africains

AFP

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique

report

AFP

RDC: accord pour un report de la présidentielle

RDC: accord pour un report de la présidentielle

AFP

Côte d'Ivoire: un groupe d'ONG appelle

Côte d'Ivoire: un groupe d'ONG appelle

AFP

Mali: l'opposition pour un report des élections municipales de novembre

Mali: l'opposition pour un report des élections municipales de novembre