mis à jour le

Le Soudan du Sud renforce les pouvoirs de ses puissants services de sécurité

Le Soudan du Sud a adopté une législation controversée, renforçant encore les pouvoirs de ses puissants services de sécurité, selon des médias jeudi.

La nouvelle loi permet notamment désormais au déjà très redoutés Service de sécurité nationale (NSS) de procéder à des arrestations sans mandat. Seul garde-fou: les personnes interpellées devront être présentées à un tribunal sous 24 heures.

Pour Human Rights Watch, la législation, qui doit encore être promulguée par le président Salva Kiir, cautionne "les détentions et interrogations abusives du Service de sécurité nationale".

Avant le vote, Amnesty international avait elle aussi mis garde contre le texte, estimant qu'il allait donner au NSS des "pouvoirs pratiquement illimités d'arrestation".

Selon la radio locale Catholic Radio Network, un petit nombre de députés d'opposition ont quitté l'Assemblée avant le vote, en signe de protestation. Une autre station, Eye Radio, a ensuite annoncé l'adoption de la législation, en quatrième lecture.

Le NSS s'en est récemment pris aux journalistes, tentant d'étouffer tout débat sur la façon de mettre un terme aux combats qui ravagent le pays depuis mi-décembre 2013.

Le Soudan du Sud est déchiré depuis cette date par un conflit émaillé d'atrocités entre les troupes fidèles au président Salva Kiir et celles de son ancien vice-président et rival, Riek Machar.

Dans cette guerre, des milliers de personnes --sans doute des dizaines de milliers, mais aucun bilan précis n'existe-- ont été tuées et plus de 1,8 million chassées de chez elles.

AFP

Ses derniers articles: Tunisie: la loi controversée sur les stupéfiants assouplie  Centrafrique: fin de la traque contre Kony pour les forces américaines  Afrique du Sud: le fils d'une riche famille revient sur les lieux du crime 

sécurité

AFP

Centrafrique: l'impossible retour à la normale

Centrafrique: l'impossible retour à la normale

AFP

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

AFP

Attentat de Sousse en Tunisie: six agents de sécurité inculpés

Attentat de Sousse en Tunisie: six agents de sécurité inculpés

Soudan

AFP

La guerre au Soudan du Sud met l'hospitalité ougandaise

La guerre au Soudan du Sud met l'hospitalité ougandaise

AFP

Soudan du Sud: les violences relèvent du "génocide", selon Londres

Soudan du Sud: les violences relèvent du "génocide", selon Londres

AFP

Soudan du Sud: des combats meurtriers éclatent dans la 2e ville du pays

Soudan du Sud: des combats meurtriers éclatent dans la 2e ville du pays