mis à jour le

Afrique: la France devra payer pour l'aide militaire américaine

Les Etats-Unis continueront à épauler militairement les forces françaises dans la région africaine du Sahel, mais Paris devra à l'avenir rembourser les frais engagés par Washington, ont indiqué des responsables militaires américains jeudi. 

L'armée américaine a fourni aux militaires français du renseignement, des drones de surveillance, des avions de transport et de ravitaillement depuis le début de l'intervention de la France au Mali, lancée en janvier 2013, visant à chasser les jihadistes occupant le nord du pays.

Mais, le gouvernement du président Barack Obama étant engagé dans une guerre aérienne de grande ampleur contre l'organisation Etat islamique en Irak et en Syrie, les Etats-Unis ont prévenu la France qu'elle devrait désormais payer la facture, ont déclaré deux responsables américains à l'AFP.

"A l'avenir, les frais de la mission devront être remboursés", a dit l'un d'eux, sous le couvert de l'anonymat.

Les conséquences sur l'engagement militaire de la France en Afrique ne sont pas encore connues.

La décision de poursuivre l'assistance militaire - bien que sous une forme nouvelle - a été prise quelques jours avant l'arrivée du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian à Washington, qui s'est rendu au Pentagone jeudi, ont précisé les responsables.

Depuis le 1er août, les forces militaires françaises ont été reconfigurées au Sahel dans le cadre de l'opération Barkhane dédiée à la lutte contre le terrorisme.

Barack Obama avait donné peu après son feu vert à une aide militaire de 10 millions de dollars à la France pour la soutenir dans "ses opérations antiterroristes" au Mali, au Tchad et au Niger.

Les responsables interrogés par l'AFP n'ont pas chiffré précisément le coût total de l'assistance militaire à la France depuis janvier 2013, évoquant des dizaines de millions de dollars - une somme relativement modeste dans le budget colossal de l'armée américaine. 

AFP

Ses derniers articles: CAN: le "derby" Cameroun-Gabon divise la ville d'Oyem, capitale du Nord  CAN: Gabon-Cameroun, les pressions montent autour des Panthères  Mali: 14 morts au sein d'un groupe pro-gouvernemental 

France

AFP

Non-lieu en France dans une enquête sur le génocide au Rwanda

Non-lieu en France dans une enquête sur le génocide au Rwanda

AFP

Aux tirailleurs sénégalais, la France reconnaissante 50 ans après

Aux tirailleurs sénégalais, la France reconnaissante 50 ans après

AFP

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France

Des parents d'enfants adoptés en RDC manifestent pour les faire venir en France

militaire

AFP

Gambie: Jammeh négocie les conditions de son départ, l'intervention militaire toujours en suspens

Gambie: Jammeh négocie les conditions de son départ, l'intervention militaire toujours en suspens

AFP

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

Gambie: intervention militaire pour installer le nouveau président

AFP

La présence militaire française au Mali: "ce sera long" prévient Hollande

La présence militaire française au Mali: "ce sera long" prévient Hollande