SlateAfrique

mis à jour le

L'Afrique a-t-elle les bons partenaires?

Crée en 2001, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) fête son dixième anniversaire. Les différents acteurs de la création de ce projet (responsables africains et Nations unies) ont lancé une série de célébrations, apprend-on dans Panapress.

Plusieurs réunions entre l’ONU et les présidents africains sont organisées. Africanmanager rapporte que les célébrations ont débuté le 6 octobre et se termineront le 12 octobre. Une assemblée est déjà prévue à New-York entre responsables onusiens et africains.

Les membres de la réunion y débattront des réalisations du NEPAD et de son avenir. En 10 ans, le NEPAD est devenu un élément essentiel dans le développement du continent africain. Il est issu de la fusion du Plan Oméga et du Plan MAP (Millenium African Plan).

Le Plan Oméga a été lancé à l’initiative d’Abdoulaye Wade, président du Sénégal, en janvier 2001, lors du sommet France–Afrique de Yaoundé, capitale du Cameroun. Il visait à «résorber l'écart entre pays développés et pays sous-développés par des investissements massifs d'origine externe, coordonnés à l'échelle continentale, pour poser les bases du développement du continent africain».

Le Plan MAP a été proposé par Abdelaziz Bouteflika, Olusegun Obasanjo, et Thabo Mbeki, respectivement présidents de l’Algérie, du Nigeria, et de l’Afrique du Sud. Ces derniers souhaitaient que l’Afrique soit plus impliquée dans les actions mondiales. En juillet 2001, lors du sommet des chefs d’Etat africains de Lusaka, les deux plans fusionnent pour devenir le NEPAD. Le projet est placé sous la tutelle de l’Union africaine.

Cheikh Sidi Diarra, secrétaire général adjoint de l'ONU et conseiller spécial pour l'Afrique, évoque les bienfaits de ces célébrations:

«Se réunir ici, 10 ans après l'adoption de ce plan est également une occasion d'examiner de plus près les défis qu'il reste à relever pour le NEPAD et le continent. Toutes ces activités sont des opportunités pour nous de revenir sur le rôle du NEPAD et les progrès remarquables faits par l'Afrique au cours des dix dernières années.»

Ibrahim Assane Mayaki, directeur de l'Agence de planification et de coordination du NEPAD (NPCA), a quant à lui, tenu à

«Nos initiatives portent progressivement des fruits sur le terrain et nous espérons que le plan aura un plus grand impact dans les années à venir. Il a déjà changé la perception qu'ont les gens de l'Afrique.»

Lu sur Panapress, Africanmanager