mis à jour le

Soudan du Sud: les Etats-Unis menacent les belligérants de nouvelles sanctions

Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a snobé jeudi une réunion à New York consacrée à la guerre civile dans son pays, a dénoncé un diplomate américain, qui a menacé de nouvelles sanctions contre les belligérants.

Des représentants de l'administration américaine, des médiateurs de pays d'Afrique de l'Est et une délégation sud-soudanaise se sont réunis jeudi en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, mais le président Kiir ne s'y est pas présenté, a fustigé ce responsable du département d'Etat.

"On a été extrêmement déçus que Salva Kiir, qui est ici à New York, n'ait pas assisté pas à la réunion", a dit le diplomate.

Ces entretiens étaient consacrés "à l'impact dévastateur de la guerre civile au Soudan du Sud, à l'impact humanitaire, mais aussi au manque d'avancées politiques pour trouver une solution", a-t-il poursuivi. 

Le Soudan du Sud est déchiré depuis la mi-décembre par un conflit émaillé d'atrocités entre les troupes fidèles au président Salva Kiir et celles de son ancien vice-président et rival, Riek Machar. Dans cette guerre, des milliers de personnes - sans doute des dizaines de milliers, mais aucun bilan précis n'existe - ont été tuées et plus de 1,8 million chassées de chez elles.

Fin août, les deux parties s'étaient une nouvelle fois engagées à mettre un terme aux combats. Mais les accords de cessez-le-feu obtenus à l'arrachée par les médiateurs est-africains depuis neuf mois ont systématiquement été violés.

Des pourparlers ont repris lundi en Ethiopie et les médiateurs avaient donné jusqu'au 9 octobre aux deux parties pour former un "gouvernement de transition et d'union nationale".

"Si les belligérants ne prennent pas cela plus au sérieux, nous devrons leur imposer des sanctions plus importantes", a mis en garde le diplomate américain, sans dire qui serait visé. 

Washington avait déjà pris des sanctions jeudi dernier contre deux responsables sud-soudanais, mais le président et son ancien vice-président ont pour l'instant été épargnés.

Les Etats-Unis sont les parrains de l'indépendance de la plus jeune nation de la planète, née en juillet 2011 de la partition du Soudan après une longue guerre séparatiste.

AFP

Ses derniers articles: Niger: une vingtaine de migrants secourus par l'armée en plein désert  Zimbabwe: l'opposant Mawarire de nouveau interpellé  Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali 

Etats-Unis

AFP

Centrafrique: les Etats-Unis sanctionnent deux chefs de milice

Centrafrique: les Etats-Unis sanctionnent deux chefs de milice

AFP

Nigeria et Boko Haram: 14 pays promettent leur aide, pas les Etats-unis

Nigeria et Boko Haram: 14 pays promettent leur aide, pas les Etats-unis

Investiture

Par sa pratique du pouvoir, Trump pourrait ressembler à certains dirigeants africains

Par sa pratique du pouvoir, Trump pourrait ressembler à certains dirigeants africains

sanctions

AFP

RD Congo: sanctions de l'UE contre 8 responsables congolais et un ex-rebelle

RD Congo: sanctions de l'UE contre 8 responsables congolais et un ex-rebelle

AFP

Deux présidents est-africains pour la levée des sanctions de l'UE contre le Burundi

Deux présidents est-africains pour la levée des sanctions de l'UE contre le Burundi

AFP

L'Erythrée qualifie d'"injustifiées" des sanctions américaines

L'Erythrée qualifie d'"injustifiées" des sanctions américaines

Soudan

AFP

Soudan du Sud: Bentiu, du rêve pétrolier au cauchemar de la guerre

Soudan du Sud: Bentiu, du rêve pétrolier au cauchemar de la guerre

AFP

Soudan du Sud: faute d'y aller, le pape envoie de l'argent

Soudan du Sud: faute d'y aller, le pape envoie de l'argent

Famine

Le retour de la faim au Soudan du Sud

Le retour de la faim au Soudan du Sud