mis à jour le

Guinée: 27 arrestations en lien avec le meurtre d'une équipe anti-Ebola

Vingt-sept personnes ont été arrêtées en Guinée en lien avec le meurtre la semaine dernière de membres d'une équipe en campagne de sensibilisation sur Ebola dans le sud du pays, a annoncé mercredi le ministre guinéen de la Justice.

Huit des neuf membres de cette équipe - dont des responsables administratifs et de santé ainsi que trois employés de médias - ont été tués lors de violences survenues le 16 septembre dans le village de Womey, proche de N'Zérékoré, la plus grande ville du Sud guinéen, selon un bilan officiel.

"La plupart des principaux auteurs de ces crimes ont été mis aux arrêts. Ce sont au total 27 personnes", a déclaré le ministre Cheick Sacko lors d'un point de presse.

Les personnes arrêtées, dont le principal auteur présumé de la tuerie, un commerçant, sont détenues à N'Zérékoré, a ajouté le ministre, sans détailler la date des interpellations.

Elles "font l'objet d'un interrogatoire devant le procureur de la République de N'Zérékoré", a-t-il poursuivi.

"Le gouvernement ira jusqu'au bout dans ce dossier. Je promets de rendre justice et de faire payer aux coupables le prix de cette tragédie inhumaine", a-t-il déclaré. 

La Guinée a été sous le choc après les violences meurtrières de Womey qui, selon des autorités locales, ont également fait 21 blessés.

La délégation en mission de sensibilisation avait été attaquée "à coups de pierres et de bâtons" par des villageois qui l'accusait "d'être venue les tuer", croyant Ebola était "une invention des Blancs pour tuer les Noirs", selon une source sécuritaire locale.

C'est la première fois depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, qui s'est déclarée dans ce pays, qu'une réaction d'hostilité de populations à des actions officielles menées contre la maladie aboutit à des morts.

Selon des témoins, la ville de Forécariah (sud) a été mardi le théâtre de heurts entre des habitants et une équipe de la Croix-Rouge déployée pour récupérer le corps d'une femme victime supposée d'Ebola.

Des habitants qui s'opposaient à l'intervention de l'ONG ont pris à partie les humanitaires, ils leur "ont jeté des cailloux", selon un des témoins, qui a précisé que "les volontaires de la Croix-Rouge ont dû fuir".

La réaction de colère a dégénéré en manifestation, qui a paralysé la circulation dans la ville et provoqué la fermeture de certains commerces, d'après les mêmes sources.

Aucune des sources jointes n'a fait état de blessé.

La famille de la femme soupçonnée d'être morte d'Ebola a finalement récupéré son corps et procédé à son inhumation.

Selon un responsable de la commune de Forécariah, la famille a fait état de rumeurs selon lesquelles la Croix-rouge entendait récupérer le corps de leur proche pour le découper avant de l'enterrer.

En avril à Macenta (sud), des habitants s'opposant à la mise en isolement d'un des leurs par Médecins sans frontières (MSF) s'en étaient pris à un centre de cette ONG très active sur le terrain dans le cadre de la lutte contre l'épidémie. Le site avait dû être temporairement fermé.

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave de l'histoire de cette fièvre hémorragique identifiée en 1976, a tué au moins 2.811 personnes sur 5.864 cas, selon un dernier bilan arrêté au 18 septembre. 632 des décès ont été enregistrés en Guinée d'après la même source.

AFP

Ses derniers articles: Les coptes d'Egypte, première communauté chrétienne du Moyen-Orient  Burundi: les concubins doivent légaliser leur union  La Nouvelle Jérusalem congolaise fête le "vrai Noël", en mai 

arrestations

AFP

Coup de filet anticorruption en Tunisie: trois nouvelles arrestations

Coup de filet anticorruption en Tunisie: trois nouvelles arrestations

AFP

Soudan: nouvelles arrestations d'opposants

Soudan: nouvelles arrestations d'opposants

AFP

Nigeria: 7 arrestations pour fourniture d'explosifs aux rebelles du Delta

Nigeria: 7 arrestations pour fourniture d'explosifs aux rebelles du Delta

equipe

AFP

CAN: l'Egypte applaudit son équipe malheureuse en finale

CAN: l'Egypte applaudit son équipe malheureuse en finale

AFP

CAN-2017: Le Roy veut "qu'une équipe d'Afrique devienne championne du monde"

CAN-2017: Le Roy veut "qu'une équipe d'Afrique devienne championne du monde"

AFP

Tunisie: le nouveau Premier ministre dévoile son équipe et promet l'efficacité

Tunisie: le nouveau Premier ministre dévoile son équipe et promet l'efficacité

lien

AFP

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

AFP

Côte d'Ivoire: Mme Gbagbo nie tout lien avec des escadrons de la mort

Côte d'Ivoire: Mme Gbagbo nie tout lien avec des escadrons de la mort

AFP

Niger: l'opposant Hama Amadou "entendu" par des enquêteurs en lien avec le coup d'Etat

Niger: l'opposant Hama Amadou "entendu" par des enquêteurs en lien avec le coup d'Etat