mis à jour le

Ebola: le Nigeria n'a plus de patient en observation

Il n'y a plus de patient en observation dans le cadre de la lutte contre l'épidémie d'Ebola au Nigeria, a annoncé mercredi le ministère de la Santé, alors que le virus a tué huit personnes dans le pays.

"Il n'y a plus personne en observation pour le virus Ebola au Nigeria. Ceux qui étaient en observation ont terminé leur période obligatoire de 21 jours stipulée par l'OMS (Organisation mondiale de la santé)", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère, Dan Nwomeh.

Mais l'OMS attend 42 jours, soit deux fois la période d'incubation, pour déclarer qu'un pays n'est plus touché par la maladie.

L'épidémie qui sévit en Afrique de l'Ouest depuis le début de l'année a touché en juillet le Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique. Le virus y a infecté 20 personnes, parmi lesquelles huit sont mortes selon l'OMS. Le Nigeria a de son côté fait état de sept décès.

Au total 529 personnes avaient été placées en observation dans la capitale économique Lagos et l'Etat pétrolifère de Rivers.

Quatre des personnes décédées au Nigeria étaient des professionnels de santé ayant traité un Libérien, Patrick Sawyer, qui avait apporté le virus dans le pays.

L'épidémie d'Ebola a tué au moins 2.811 personnes sur 5.864 cas en Afrique de l'Ouest, essentiellement au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone, selon le dernier bilan de l'OMS arrêté au 18 septembre.

Selon l'organisation, l'épidémie est "assez bien contenue" au Nigeria et au Sénégal, lequel a enregistré un seul cas, un étudiant guinéen dont la guérison a été annoncée le 10 septembre.

Le Nigeria n'a rapporté aucun nouveau cas depuis le 8 septembre, a ajouté l'organisation.

AFP

Ses derniers articles: Retour au Zimbabwe de Grace Mugabe, soupçonnée d'agression en Afrique du Sud  CHAN-2018: les finalistes 2016, RD Congo et Mali, éliminés  Annulation de tous les vols SAA entre le Zimbabwe et l'Afrique du Sud 

Nigéria

AFP

Le Nigeria doit mieux protéger ses camps de déplacés, selon une ONG

Le Nigeria doit mieux protéger ses camps de déplacés, selon une ONG

AFP

Le président Buhari absent depuis 100 jours: le Nigeria s'impatiente

Le président Buhari absent depuis 100 jours: le Nigeria s'impatiente

AFP

L'ONU dénonce une "fouille illégale" de l'armée dans un camp du Nigeria

L'ONU dénonce une "fouille illégale" de l'armée dans un camp du Nigeria