mis à jour le

Algérie: recherches en cours pour retrouver l'otage français

L'armée algérienne passait mardi au peigne fin une zone montagneuse à l'est d'Alger pour tenter de localiser l'otage français enlevé dimanche par un groupe lié aux jihadistes de l'Etat islamique (EI), a-t-on appris de source sécuritaire.

Des troupes d'élite du service de lutte antiterroriste participaient à cette opération qui a été lancée sur une zone à cheval entre les département de Tizi Ouzou et de Bouira immédiatement après la confirmation du rapt du ressortissant français, a précisé cette source. 

Hervé Gourdel, un guide de haute montagne niçois âgé de 55 ans, a été enlevé dimanche soir dans la région de Tizi Ouzou, à 110 km à l'est d'Alger, selon les autorités françaises et algériennes.

Le groupe jihadiste algérien "Jund al-Khilafa" a revendiqué cet enlèvement dans une vidéo. Assis par terre, entouré de deux hommes masqués et armés de kalachnikovs, l'otage demande à François Hollande de favoriser sa libération. Les ravisseurs menacent de l'exécuter dans les 24 heures si la France n'arrêtait pas ses frappes contre l'EI en Irak.

Selon la presse algérienne, M. Gourdel a été enlevé près du village d'Ait Ouabane, au fond d'une petite vallée. C'est dans cette zone que dix soldats avaient trouvé la mort en avril dans une embuscade tendue par un groupe islamiste armé. L'armée a ensuite tracé en juillet plusieurs pistes dans cette zone pour pouvoir circuler dans les forêts. 

Durant la guerre civile des années 1990, une trentaine de Français ont été assassinés en Algérie par les groupes armés islamistes sur un total d'une centaine d'étrangers.

 

 

français

AFP

Kenya: le Français Sébastien Migné nouveau sélectionneur

Kenya: le Français Sébastien Migné nouveau sélectionneur

AFP

Avant Bolloré, d'autres grands patrons français mis en cause par la justice

Avant Bolloré, d'autres grands patrons français mis en cause par la justice

AFP

Spécialiste de l'attaque, le Français Vincent Bolloré désormais sur la défensive

Spécialiste de l'attaque, le Français Vincent Bolloré désormais sur la défensive