mis à jour le

Nigeria: réouverture partielle des écoles après le report lié

Les écoliers nigérians ont fait leur rentrée dans une partie du pays après des vacances d'été prolongées pour cause d'Ebola tandis que d'autres, notamment à Lagos et Port-Harcourt, devront encore patienter.

Le gouvernement fédéral a demandé aux écoles d'ouvrir leurs portes lundi, après avoir initialement repoussé la rentrée scolaire du 22 septembre au 13 octobre dans le but de contenir une éventuelle épidémie du virus Ebola.

Plusieurs cas avaient été découverts à Lagos, la capitale économique du pays, et Port Harcourt, dans le Sud petrolifère. Jusqu'à présent le virus Ebola a tué huit personnes au Nigeria sur 20 cas confirmés.

A Abuja, chaque élève devait en passer par un contrôle de température et laver ses mains avant de pouvoir entrer dans son établissement scolaire, conformément aux règles d'hygiène edictées par le gouvernement

Les enfants de Kano, au nord du pays, ont également repris le chemin de l'école.

En revanche, le gouverneur de Lagos, Babatunde Fashola, a annoncé tardivement dimanche que les écoles ne rouvriraient pas avant le 8 octobre afin de donner plus de temps aux autorités pour distribuer le matériel nécessaire aux professeurs et autres personnels des écoles.

"Ma première préoccupation est qu'il ne vous arrive rien, ni à vous, ni aux enfants", a déclaré M. Fashola lors d'une rencontre avec des enseignants.

Le gouvernement de l'Etat de Rivers, dont Port Harcourt est la capitale, a lui aussi reporté au 6 octobre la rentrée scolaire et des médias rapportaient lundi que 12 autres Etats avaient pris des décisions similaires.

Les 230 personnes qui se trouvent toujours en observation à Port-Harcourt, arrivent au terme de la période de surveillance de 21 jours, correspondant à la durée d'incubation du virus, selon le responsable local de la Santé.

Cela fait près de deux semaines qu'aucun nouveau cas n'a été confirmé au Nigeria.

Le principal syndicat d'enseignants au Nigeria avait appelé ses adhérents à ne pas se présenter au travail lundi, en raison d'un manque d'équipement hygiénique.

AFP

Ses derniers articles: Ligue des champions d'Afrique: le nord puissance quatre  Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie  De Juba 

Ebola

AFP

Deux vaccins expérimentaux prometteurs  contre le virus Ebola

Deux vaccins expérimentaux prometteurs contre le virus Ebola

AFP

Le Liberia, un pays qui peine

Le Liberia, un pays qui peine

AFP

Ebola en RDC : Kinshasa annonce la maîtrise de l'épidémie

Ebola en RDC : Kinshasa annonce la maîtrise de l'épidémie

écoles

AFP

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine

AFP

Plus de 500 écoles attaquées dans le monde en six mois, dénonce l'ONU

Plus de 500 écoles attaquées dans le monde en six mois, dénonce l'ONU

AFP

Seychelles: les écoles fermées par peur de la peste

Seychelles: les écoles fermées par peur de la peste

report

AFP

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)

AFP

Tunisie: le report des municipales, "un pas en arrière" selon des ONG

Tunisie: le report des municipales, "un pas en arrière" selon des ONG

AFP

CAN-2019: report d'une mission d'inspection des infrastructures au Cameroun

CAN-2019: report d'une mission d'inspection des infrastructures au Cameroun