mis à jour le

Drapeaux brandis par des supporteurs lors de la Coupe du monde 2010, en Afrique du Sud / REUTERS
Drapeaux brandis par des supporteurs lors de la Coupe du monde 2010, en Afrique du Sud / REUTERS

La CAN 2019 va sauver le football camerounais

L'organisation de la Coupe d'Afrique des nations, après 47 ans d'attente, ne peut être qu'une bonne nouvelle pour le Cameroun.

Les experts disaient le match serré entre les candidats à l’organisation de l’édition 2019 de la Coupe d’Afrique des Nations. De fait, le Cameroun n’avait pas beaucoup plus d’atouts que l’Algérie ou la Côte d’Ivoire, par exemple. Pourtant, c’est bien le pays de Samuel Eto’o qui accueillera la compétition dans 5 ans.

La décision prise le 20 septembre, à Addis Abeba, en Ethiopie, permet au Cameroun de renouer avec l’organisation d’une grande rencontre sportive continentale. En effet, la seule fois où la Coupe d’Afrique des Nations a été organisée dans ce pays remonte à 1972, il y a donc exactement 42 ans... et les Lions indomptables n’avaient pas pu passer le cap des demi-finales.

La désignation du Cameroun pour la CAN 2019 constitue en soi un espoir à plusieurs niveaux. L’espoir de développer les infrastructures sportives du pays, avec la construction de plusieurs stades à Bafoussam, Limbé, Garoua, Douala et Yaoundé (où un deuxième stade de 60.000 places est prévu). L’espoir de relancer l’économie nationale et de booster le tourisme local. Comme le fait si bien remarquer le site spécialisé Mboa Football, cette CAN 2019 va surtout redynamiser la sélection nationale de football du Cameroun, engluée depuis tant d’années dans des querelles intestines et dans l’enchaînement de prestations décevantes.

Les Lions indomptables devront réussir cette CAN pour enfin redevenir durablement le symbole d’unité et l’objet de fierté qu’ils ont jadis été pour les Camerounais, la référence qu’ils ont longtemps été sur le continent. Quadruple vainqueur de la compétition et sept participations en phase finale de la CAN, ce n’est pas rien.

Mais d’ici là, les responsables camerounais devront réussir l’organisation de cette rencontre et résoudre l’épineuse question de la sécurité dans le nord du pays, par exemple.  Garoua, l’une des villes qui accueillera la CAN, est située non loin de la zone où opère Boko Haram. La secte islamiste nigériane a commis plusieurs attaques et enlèvements sur le territoire camerounais. Il s’agit donc d’une menace sérieuse. D’autant plus, comme le rappelle RFI que Boko Haram a déjà commis des attentats contre des supporteurs.

Si les raisons du choix du Cameroun n’ont pas été données, El Watan croit savoir qu’il s’agit «certainement un cadeau d’adieu offert au président de la CAF, le Camerounais Issa Hayatou, avant son départ programmé au lendemain de la CAN que son pays accueillera».

Qu’importe! Ce qui compte, c’est bien que le Cameroun saisisse cette occasion pour redevenir une vraie et grande nation de football.

Raoul Mbog

Raoul Mbog

Raoul Mbog est journaliste à Slate Afrique. Il s'intéresse principalement aux thématiques liées aux mutations sociales et culturelles et aux questions d'identité et de genre en Afrique.

 

 

Ses derniers articles: Les femmes de Boko Haram sont aussi dangereuses que les hommes  Le problème avec les gens qui veulent «sauver l'Afrique»  Bienvenue en enfer 

CAF

AFP

Mondial-2026: le président de la CAF appelle

Mondial-2026: le président de la CAF appelle

AFP

CAN-2019: Hayatou critique son successeur Ahmad

CAN-2019: Hayatou critique son successeur Ahmad

AFP

CAN-2019: "consternation" au Cameroun après les propos du président de la CAF

CAN-2019: "consternation" au Cameroun après les propos du président de la CAF

Cameroun

AFP

CAN-2019: report d'une mission d'inspection des infrastructures au Cameroun

CAN-2019: report d'une mission d'inspection des infrastructures au Cameroun

AFP

Comité de soutien pour Ahmed Abba, journaliste au Cameroun emprisonné

Comité de soutien pour Ahmed Abba, journaliste au Cameroun emprisonné

AFP

CAN-2019: "le Cameroun sera prêt", assure le président du Cameroun

CAN-2019: "le Cameroun sera prêt", assure le président du Cameroun

CAN

AFP

CAN

CAN

AFP

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

AFP

CAN-2017: le Gabon abandonne "sa" CAN face au Cameroun

CAN-2017: le Gabon abandonne "sa" CAN face au Cameroun