mis à jour le

L'Espagne attend un 2e missionnaire contaminé par ébola en Sierra Leone

Un avion militaire espagnol a atterri dimanche en Sierra Leone afin de rapatrier à Madrid, dans la nuit ou lundi, un missionnaire catholique contaminé par le virus Ebola, le deuxième ressortissant de ce pays à être touché. 

L'avion a décollé à 05H17 GMT dimanche de la base militaire de Torrejon, près de Madrid, et a atterri aux environs de 14H30 GMT à Freetown, en Sierra Leone, a indiqué le ministère de la Défense.

"Il est difficile pour l'instant" d'annoncer l'heure du vol de retour, qui dépendra "du temps de transfert du malade vers l'aéroport et de son embarquement", explique le ministère dans un communiqué.

L'avion militaire médicalisé est équipé d'une "chambre d'isolement". Le personnel voyageant à son bord dispose "de combinaisons imperméables" et de "lunettes, masques, gants et chaussures les isolant des fluides ou particules contaminantes", ajoute le ministère. 

A bord de l'appareil voyagaient 14 personnes: huit personnels navigants et six membres de l'équipe médicale militaire. 

Agé de 69 ans et directeur d'un hôpital dans la ville serra-léonaise de Lunsar, Frère Manuel Garcia Viejo "a été testé positivement (pour Ebola) et a exprimé le désir d'être transféré en Espagne", avait expliqué le ministère de la Santé samedi. 

Médecin généraliste spécialisé en médecine tropicale, directeur de l'hôpital de Lunsar depuis 12 ans, Manuel Garcia est membre de l'Ordre hospitalier de San Juan de Dios, un ordre catholique romain qui gère l'association caritative Juan Ciudad travaillant avec les victimes d'Ebola. 

Il était soigné samedi dans une unité spécialisée à Freetown, selon un communiqué de l'Ordre, dont il est membre depuis 52 ans. Il travaille en Afrique depuis 30 ans. 

En août, un prêtre espagnol de 75 ans, Miguel Pajares, avait été le premier Européen atteint d'Ebola à être rapatrié en Europe, puis le premier Européen à succomber au virus.

Contaminé au Liberia, ce missionnaire avait été rapatrié à Madrid et placé en isolement dans le même hôpital madrilène, Carlos III, qui devrait accueillir Manuel Garcia lundi.

Depuis, d'autres étrangers contaminés dans l'ouest de l'Afrique ont été transportés vers leurs pays d'origine. Dernière en date, une infirmière française, volontaire de Médecins sans frontières (MSF) contaminée au Liberia et rapatriée en France dans la nuit de jeudi à vendredi.

L'épidémie d'Ebola sans précédent qui frapppe l'Afrique de l'Ouest depuis le début de l'année a fait 2.630 morts, principalement au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone, selon l'OMS.

AFP

Ses derniers articles: Mali: la paix est sur le "bon chemin"  Polisario: le Maroc demande  Le roi du Maroc en Côte d'Ivoire, après le Ghana et la Guinée 

Ebola

Santé

Les corps meurtris des survivants d'Ebola

Les corps meurtris des survivants d'Ebola

AFP

Un premier vaccin "jusqu'

Un premier vaccin "jusqu'

Proteines

L'épidémie d'Ebola a détourné les Africains de la viande de chauve-souris

L'épidémie d'Ebola a détourné les Africains de la viande de chauve-souris

missionnaire

AFP

Une missionnaire méthodiste américaine enlevée par des hommes au Nigeria

Une missionnaire méthodiste américaine enlevée par des hommes au Nigeria

AFP

Ebola: le deuxième missionnaire contaminé par le virus arrivé en Espagne

Ebola: le deuxième missionnaire contaminé par le virus arrivé en Espagne

Eric Essono Tsimi

Faut-il inventer une citoyenneté francophone en Afrique?

Faut-il inventer une citoyenneté francophone en Afrique?