mis à jour le

Lutte antiterroriste: la Tunisie relève son niveau d'alerte

La Tunisie, qui a récemment fait état de "menaces terroristes sérieuses" à l'approche des élections prévues fin octobre, a décidé de relever le niveau d'alerte sur l'ensemble de son territoire, en particulier dans les régions frontalières.

Les autorités ont également annoncé la mort de deux hommes armés dans des heurts avec les forces de l'ordre dans le centre-ouest du pays.

Le Premier ministre Mehdi Jomaa a indiqué mardi soir dans un communiqué avoir décidé de "relever le degré de vigilance et de préparation pour protéger les frontières et traquer la contrebande d'armes et l'infiltration de groupes terroristes".

Il a aussi décidé de "relever le degré de vigilance sécuritaire sur tout le territoire, en particulier dans les régions frontalières, et de demander à l'armée d'intervenir dans les zones urbaines si nécessaire".

Les autorités tunisiennes ont fait état à plusieurs reprises ces dernières semaines de "menaces terroristes sérieuses" à l'approche des élections législatives et présidentielle, respectivement prévues les 26 octobre et 23 novembre.

Fin août, le ministre de l'Intérieur Lotfi Ben Jeddou avait annoncé "l'unification des efforts des ministères de l'Intérieur et de la Défense, en particulier dans les zones de tension aux frontières avec l'Algérie où se trouvent les fiefs des terroristes".

Mercredi, les ministères de l'Intérieur et de la Défense ont fait état dans un communiqué de la mort dans la nuit de deux "terroristes" dans des heurts avec une patrouille commune de l'armée et de la Garde nationale (gendarmerie) dans le gouvernorat de Kasserine (centre-ouest).

Les deux hommes ne seraient pas tunisiens, selon les informations préliminaires du ministère de l'Intérieur, qui indique avoir saisi deux Kalachnikov, des munitions ainsi que des grenades qui étaient en leur possession.

La Tunisie a été profondément déstabilisée en 2013 par les assassinats de deux figures de l'opposition aux islamistes d'Ennahda, au pouvoir à l'époque.

Les autorités ne parviennent en outre pas à neutraliser des groupes jihadistes qui ont tué des dizaines de policiers et de militaires depuis la révolution de janvier 2011, en particulier à la frontière avec l'Algérie.

AFP

Ses derniers articles: Jeux de la Francophonie: Ta-Lou et les Ivoiriens mettent le feu au stade d'Abidjan  RDC: deux journalistes de l'AFP interpellés par des militaires  Les forces égyptiennes tuent plus de 40 extrémistes dans le Sinaï 

lutte

AFP

Côte d'Ivoire: HRW appelle

Côte d'Ivoire: HRW appelle

AFP

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

AFP

Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid

Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid

Tunisie

AFP

Deux touristes allemandes blessées par un "déséquilibré" en Tunisie

Deux touristes allemandes blessées par un "déséquilibré" en Tunisie

AFP

L'état d'urgence prolongé de quatre mois en Tunisie

L'état d'urgence prolongé de quatre mois en Tunisie

AFP

Un "dirigeant" du groupe EI en Tunisie tué dans une embuscade

Un "dirigeant" du groupe EI en Tunisie tué dans une embuscade