mis à jour le

Mali: un soldat tchadien de l'ONU tué et quatre blessés par une mine

Un soldat tchadien de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) a été tué et quatre blessés dimanche par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule dans le nord du pays, ont annoncé l'ONU et des sources militaires dans la région.

"Nous avons perdu un élément quand notre véhicule a sauté sur une mine près d'Aguelhoc (nord-est, près de la frontière algérienne, NDLR). Il y a aussi des blessés. C'est un bilan provisoire", a déclaré à l'AFP un militaire tchadien de la Minusma.

L'explosion a fait un mort et quatre blessés parmi les Casques bleus, a précisé l'ONU, dimanche soir à New York.

Dans un communiqué, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a "condamné cette attaque avec la plus grande fermeté". Il a rappelé qu'une précédente attaque dans la région de Kidal (nord-est) le 2 septembre avait tué quatre Casques bleus tchadiens de la Minusma.

"Ces attaques n'affecteront pas la détermination des Nations unies à soutenir le peuple malien dans sa recherche de la paix", souligne le communiqué de l'ONU.

Dans une déclaration unanime, le Conseil de sécurité a également condamné l'attaque dimanche et a "appelé le gouvernement malien à enquêter rapidement et à poursuivre les responsables en justice".

Une source militaire malienne basée à Gao, la principale ville du nord du pays, a souligné le perfectionnement de "la stratégie du combat par les mines" mise en ½uvre par les jihadistes.

"Ils ont tout un circuit d'approvisionnement de mines dans toute la région, et il s'informent sur les axes routiers qu'empruntent les véhicules de la Minusma pour mener des opérations", a ajouté cette source sous le couvert de l'anonymat.

Trois groupes jihadistes - Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Ansar Dine et le Mujao - ont contrôlé pendant près de dix mois le nord du Mali, d'où ils ont été en grande partie chassés par une intervention internationale en janvier 2013 initiée par la France.

Des attaques, visant en particulier les troupes étrangères, continuent néanmoins à se produire dans cette partie du pays.

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: "Une crise oubliée" pour Antonio Guterres  Togo: quatre morts dans des heurts entre manifestants et forces de l'ordre  Foot: Rabah Madjer nouveau sélectionneur de l'Algérie 

blessés

AFP

Guinée-Bissau: échauffourée au siège du parti au pouvoir, quatre blessés

Guinée-Bissau: échauffourée au siège du parti au pouvoir, quatre blessés

AFP

Somalie: des blessés de l'attentat de Mogadiscio soignés en Turquie

Somalie: des blessés de l'attentat de Mogadiscio soignés en Turquie

AFP

Somalie: au moins 137 morts et 300 blessés dans l'attentat de Mogadiscio

Somalie: au moins 137 morts et 300 blessés dans l'attentat de Mogadiscio

l'ONU

AFP

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU visite les camps de Tindouf

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU visite les camps de Tindouf

AFP

Le chef de l'ONU recommande 900 Casques bleus supplémentaires en Centrafrique

Le chef de l'ONU recommande 900 Casques bleus supplémentaires en Centrafrique

AFP

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU débute sa première tournée régionale dans la discrétion

Sahara occidental: le nouvel émissaire de l'ONU débute sa première tournée régionale dans la discrétion

mine

AFP

Burkina: huit morts dans l'éboulement d'une mine d'or

Burkina: huit morts dans l'éboulement d'une mine d'or

AFP

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

AFP

En Afrique du Sud, quand la mine ferme...

En Afrique du Sud, quand la mine ferme...