mis à jour le

Afrique du Sud: le gouvernement va soutenir financièrement Eskom

Le gouvernement sud-africain a annoncé dimanche un important plan de soutien financier à Eskom, prévoyant une injection de capital et sa garantie pour permettre à la compagnie publique nationale d'électricité de s'endetter davantage. 

La décision doit "garantir que la sécurité énergétique du pays est maintenue tout en soutenant la croissance", a souligné le ministère des Finances dans un communiqué. 

"Eskom fait face à des difficultés significatives menaçant sa survie, notamment un manque d'argent qui nécessite d'être comblé pour garantir l'approvisionnement (en électricité) et dont les principaux facteurs sont liés au fait qu'Eskom ne génère pas assez de recettes (...)", selon le ministère.

Eskom, qui livre 95% de l'électricité en Afrique du Sud, pâtit aussi des retards dans la mise en service de nouvelles centrales, notamment Medupi, une centrale à charbon géante à 350 km de Johannesburg dont le raccordement au réseau est prévu dans cent jours.

Outre des ajustements tarifaires --les prix de l'électricité ont déjà triplé voire quadruplé depuis 2008--, le gouvernement a donc décidé d'allouer des fonds à Eskom, tirés d'actifs non stratégiques, pour l'aider à soulager l'impact du prix de l'électricité auprès des consommateurs, et renforcer son bilan. Des détails seront donnés en octobre lors de la présentation de l'exercice budgétaire en cours.

Eskom va également s'endetter d'environ 50 milliards de rands (environ 3 milliards d'euros) de plus par rapport au plan initial de 200 mds de rands de dette, et ce grâce à la garantie apportée par le gouvernement, selon le communiqué.

"Bien que le gouvernement sud-africain puisse difficilement faire autre chose que de soutenir Eskom, l'annonce (...) pourrait cristalliser certaines craintes concernant les perspectives de la dette souveraine" sud-africaine, a commenté Razia Khan, analyste auprès de la Standard Chartered Bank.

L'Afrique du Sud, l'une des principales puissances économiques du continent, tourne avec un réseau électrique à la limite de ses capacité et tente d'y remédier.

Mais la dette publique a déjà triplé depuis la crise financière de 2008/09 et la croissance économique est insuffisante (1,9% en 2013, et probablement moins en 2014).

AFP

Ses derniers articles: Mondial-2018: Amine Harit appelé pour la 1re fois par le Maroc  Ouganda: pugilat au Parlement au sujet de la limite d'âge du président  Centrafrique: au moins 2 morts 

Afrique

AFP

Afrique du Sud: l'ex-épouse de Zuma de nouveau députée avant de briguer la tête de l'ANC

Afrique du Sud: l'ex-épouse de Zuma de nouveau députée avant de briguer la tête de l'ANC

AFP

Manifestations coordonnées en Afrique francophone pour dire non au franc CFA

Manifestations coordonnées en Afrique francophone pour dire non au franc CFA

AFP

Le leader de l'opposition zimbabwéenne hospitalisé en Afrique du Sud

Le leader de l'opposition zimbabwéenne hospitalisé en Afrique du Sud

gouvernement

AFP

Zimbabwe: l'opposant Mawarire plaide non coupable de tentative de renversement du gouvernement

Zimbabwe: l'opposant Mawarire plaide non coupable de tentative de renversement du gouvernement

AFP

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

Guinée: le gouvernement déplore les violences de Boké

AFP

Centrafrique: le retour surprise des groupes armés au gouvernement

Centrafrique: le retour surprise des groupes armés au gouvernement