mis à jour le

Ouganda: plusieurs attentats

La police ougandaise a annoncé dimanche avoir déjoué des attentats à la bombe dans le pays en arrêtant la veille des islamistes shebab, une affirmation confirmée par l'ambassade américaine de Kampala pour qui la menace imminente a été "contrée".

"Les shebab avaient l'intention de mener des attaques à Kampala et dans d'autres villes ce weekend, mais la police, qui a travaillé avec des agences partenaires, a pu empêcher ces attaques et nous avons retrouvé des explosifs qu'ils avaient l'intention d'utiliser" a déclaré Kale Kayihura, le chef de la police ougandaise, à l'AFP.

"Nous avons arrêté un certain nombre de suspects et ils sont en train d'être interrogés", a-t-il ajouté, sans donner plus de détails sur les attaques déjouées et leurs cibles.

L'ambassade des Etats-Unis a déclaré dimanche avoir autoriser ses ressortissants à sortir de chez eux mais les a appelés à rester vigilents. 

L'ambassade des Etats-Unis avait lancé une mise en garde lundi dernier contre une possible vengeance des shebab après la mort de leur chef suprême, Ahmed Abdi Godane, tué par une frappe américaine près de la capitale somalienne Mogadiscio. Il était l'une des dix personnalités les plus recherchées pour terrorisme par les États-Unis et les shebab avaient affirmé qu'ils "vengeraient" sa mort.

"En coordination avec les autorités ougandaises, et en prenant en compte les mesures de sécurité renforcées par le gouvernement, nous pensons que la menace immédiate d'une attaque des shebab a bien été contrée", a déclaré l'ambassade dans un communiqué.

"Nous restons vigilants, certains membres de la cellule qui a planifié l'attaque pouvant être toujours en fuite", souligne l'ambassade dans le communiqué.

L'Ouganda est l'un des principaux fournisseurs de troupes pour la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom). Les autorités ougandaises, qui se sont dites "heureuses" de la mort de M. Godane, ont déclaré avoir aidé les Etats-Unis à le localiser.

Les shebab, qui ont revendiqué plusieurs attentats récents au Kenya, à Djibouti et en Somalie, ont déjà frappé en Ouganda dans le passé.

AFP

Ses derniers articles: Zimbabwe: l'armée empêche les manifestants d'arriver au palais présidentiel  Décès d'Azzedine Alaïa, couturier surdoué et hors normes  A Harare, soldats et manifestants main dans la main pour faire tomber Mugabe 

attentats

AFP

Somalie: les attentats les plus meurtriers

Somalie: les attentats les plus meurtriers

AFP

Somalie: les attentats les plus meurtriers depuis 2010

Somalie: les attentats les plus meurtriers depuis 2010

AFP

Nigeria: au moins 15 morts dans des attentats suicides

Nigeria: au moins 15 morts dans des attentats suicides

bombe

AFP

Somalie: au moins 20 morts dans un attentat

Somalie: au moins 20 morts dans un attentat

Santé

Le coût du diabète en Afrique est une bombe à retardement

Le coût du diabète en Afrique est une bombe à retardement

AFP

Somalie: au moins trois militaires tués en désamorçant une bombe

Somalie: au moins trois militaires tués en désamorçant une bombe

police

AFP

Egypte: un groupe jihadiste non connu revendique une embuscade contre la police

Egypte: un groupe jihadiste non connu revendique une embuscade contre la police

AFP

Somalie: 27 tués dans l'attaque de samedi, le chef de la police débarqué

Somalie: 27 tués dans l'attaque de samedi, le chef de la police débarqué

AFP

Kenya: heurts entre communautés

Kenya: heurts entre communautés