mis à jour le

Nigeria: Boko Haram attaque un marché dans le nord-est

Des islamistes du groupe armé nigérian Boko Haram ont attaqué un marché situé près de la ville stratégique de Maiduguri (nord-est du Nigeria), ont déclaré samedi à l'AFP des témoins. 

Environ 50 hommes circulant sur des motos ont fait irruption dans le marché du village de Ngom, situé à 20 km de Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, vendredi vers 12H00 GMT avant d'ouvrir le feu, selon la même source.

Cette attaque s'est produite quelques heures après de violents affrontements avec l'armée nigériane dans la ville de Konduga - à 35 km de Maiduguri, ville considérée comme le berceau de Boko Haram-, où selon des soldats, les hommes de Boko Haram ont subi une débâcle et de lourdes pertes dans leurs rangs.

"Ils (les hommes de Boko Haram) sont arrivés sur des motos et ont ouvert le feu dans le marché (de Ngom). Ils ont tué de nombreuses personnes", a déclaré un de ces témoins, Tanimu Goni.

Un autre commerçant, Nafiu Umarari, a ajouté que les hommes de Boko Haram "ont tiré sans distinction et ont tué de nombreuses personnes".

Aucun bilan officiel n'a été communiqué sur le nombre des victimes au cours de cette attaque, qui aurait fait au moins quatre morts selon la presse nigériane.

Au cours de l'attaque contre le marché, les insurgés de Boko Haram ont volé des véhicules et ont pillé des sacs de grains avant de s'enfuir mais ils ont été poursuivis par un groupe de soldats et des miliciens privés de Maiduguri, selon les témoins.

"Les soldats et les civils (de la milice privée) ont réussi à tuer des dizaines de combattants de Boko Haram, mais beaucoup d'entre eux ont réussi à s'échapper dans la brousse", a ajouté M. Goni, dont les propos ont été confirmés par son collègue.

Critiquée pour son manque d'efficacité face à Boko Haram, l'armée nigériane a affirmé vendredi avoir mis en déroute plus d'une centaine d'islamistes de Boko Haram qui avaient attaqué dans la nuit une localité proche de Maiduguri, ville carrefour du Nord-Est.

Ces dernières semaines, Boko Haram a pris de nombreuses villes et villages de l'Etat de Borno et de ses voisins, les Etats de Yobe et d'Adamawa, laissant craindre que le gouvernement nigérian perde le contrôle de toute cette région, frontalière du Cameroun, du Tchad et du Niger.

L'armée nigériane a démenti à plusieurs reprises la prise de villes et de villages par les islamistes, en dépit de multiples témoignages de leurs habitants en fuite.

AFP

Ses derniers articles: Mali: la suspension de la Fédération de football levée par la Fifa  Mali: l'état d'urgence prorogé de six mois jusqu'  Burkina: 5.000 personnes pour le 1er grand rassemblement de l'opposition 

attaque

AFP

Attaque meurtrière contre l'armée au Mali, des "terroristes" neutralisés

Attaque meurtrière contre l'armée au Mali, des "terroristes" neutralisés

AFP

Huit policiers tués dans une attaque dans l'est de la Tanzanie

Huit policiers tués dans une attaque dans l'est de la Tanzanie

AFP

Attaque d'un convoi de prisonniers au Tchad: quatre militaires arrêtés

Attaque d'un convoi de prisonniers au Tchad: quatre militaires arrêtés

haram

AFP

Nigeria: les enfants victimes du conflit contre Boko Haram

Nigeria: les enfants victimes du conflit contre Boko Haram

AFP

Niger: une cinquantaine de combattants de Boko Haram tués

Niger: une cinquantaine de combattants de Boko Haram tués

AFP

Nigeria: Boko Haram attaque une base militaire et tue des éleveurs

Nigeria: Boko Haram attaque une base militaire et tue des éleveurs

marche

AFP

Kenya: le marché du vote électronique contesté en justice

Kenya: le marché du vote électronique contesté en justice

AFP

Nigeria: 17 morts dans l'attaque d'un marché dans le centre

Nigeria: 17 morts dans l'attaque d'un marché dans le centre

AFP

Tchad: opposants interpellés, marche dispersée

Tchad: opposants interpellés, marche dispersée