mis à jour le

Burkina: des élus appellent

Des députés du parti au pouvoir au Burkina Faso et de la majorité présidentielle ont appelé samedi le président Blaise Compaoré à convoquer un référendum pour réviser la Constitution et permettre à ce dernier de se présenter à la présidentielle de 2015.

Quatre-vingt-un députés de deux groupes parlementaires dont celui du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, parti de M. Compaoré), "ont pris l'initiative de lancer un appel au président Blaise Compaoré, afin qu'il use de ses prérogatives constitutionnelles pour convoquer le corps électoral à un scrutin référendaire", a déclaré l'AFP le premier vice-président du groupe parlementaire CDP, Achille Tapsoba.

Le parlement burkinabè compte 127 députés et le CDP de M. Compaoré a 80 sièges.

Pouvoir et opposition s'affrontent au sujet d'un possible référendum, dont le but est de modifier l'article 37 de la Constitution, qui limite à deux le nombre des mandats présidentiels et empêche pour l'instant Blaise Compaoré, à la tête du pays depuis 1987, d'être candidat au scrutin de novembre 2015.

Arrivé il y a 27 ans au pouvoir par un coup d'Etat, M. Compaoré, qui termine son deuxième quinquennat après avoir effectué deux septennats (le premier à partir de 1991), avait évoqué l'organisation en décembre d'une telle consultation populaire en décembre. 

Fin août, des dizaines de milliers de personnes avaient encore manifesté à Ouagadougou contre un possible référendum.

"Nous observons la cristallisation des positions et un regain d'agitation politique de toutes sortes qui constituent de plus en plus des risques de perturbation de la paix sociale", a expliqué M. Tapsoba.

"Quelle que soit la pertinence dont se réclame chacune des positions et la force de mobilisation qu'elle suscite, notre souci en tant que membre de la représentation nationale est de rappeler et réaffirmer la nécessité dans le contexte actuel, de l'arbitrage du seul souverain, qu'est le peuple, dernier recours pour départager équitablement et durablement la classe politique burkinabè", a-t-il soutenu.

Mi-avril, le Front républicain, fort d'une quarantaine de partis politiques réunis autour du CDP, s'était fermement prononcé pour un référendum en vue d'une révision constitutionnelle permettant à Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat présidentiel en 2015.

AFP

Ses derniers articles: Libye: 135 migrants nigérians rapatriés  De l'argent offert  Burkina: un véhicule militaire saute sur un engin explosif 

Constitution

AFP

Libye: le projet de Constitution voté

Libye: le projet de Constitution voté

AFP

Mali: 2.000 manifestants contre la révision de la Constitution

Mali: 2.000 manifestants contre la révision de la Constitution

AFP

Mali: des milliers de manifestants pour la révision de la Constitution

Mali: des milliers de manifestants pour la révision de la Constitution

référendum

AFP

Mauritanie: le "oui" l'emporte au référendum constitutionnel

Mauritanie: le "oui" l'emporte au référendum constitutionnel

AFP

Les Mauritaniens se prononcent par référendum sur la suppression du Sénat

Les Mauritaniens se prononcent par référendum sur la suppression du Sénat

AFP

Référendum en Mauritanie: l'opposition accuse le pouvoir de préparer une "fraude massive"

Référendum en Mauritanie: l'opposition accuse le pouvoir de préparer une "fraude massive"