mis à jour le

Ebola: plus de 2.400 morts, 4.784 cas (OMS)

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'ouest a tué plus de 2.400 personnes sur 4.784 cas, selon un nouveau bilan annoncé vendredi par la directrice de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan.

"Au 12 septembre, il y a 4.784 cas" et "plus de 2.400 morts", a déclaré Mme Chan, lors d'une conférence de presse au siège de l'OMS à Genève. Elle n'a toutefois pas précisé si ces chiffres incluaient le Nigeria ou s'il s'agissait du bilan concernant les trois pays les plus affectés, soit la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

Le précédent bilan publié mardi par l'OMS faisait état de 2.300 morts sur 4.293 cas dans toute l'Afrique de l'Ouest.

"Dans les trois pays les plus touchés, le nombre" de cas "augmente plus vite que la capacité à les gérer", a averti vendredi Mme Chan, appelant à une mobilisation plus large et plus importante de la communauté internationale.

Elle a également rappelé qu'il n'y avait plus un seul lit de disponible pour traiter les patients d'Ebola au Liberia.

Lors d'une conférence de presse commune avec Mme Chan vendredi matin, le ministre de la Santé cubain, Roberto Morales Ojeda, a annoncé le déploiement de 165 docteurs et infirmiers en Sierra Leone pendant 6 mois, à compter de début octobre.

Il s'agit de l'envoi "le plus important" de spécialistes de la santé dans la région, a souligné la directrice générale de l'OMS.

Le virus Ebola, qui provoque des fièvres hémorragiques, tire son nom d'une rivière du Nord de l'actuelle République démocratique du Congo (ex-Zaïre), où il a été repéré pour la première fois en 1976. Son taux de mortalité varie entre 25 et 90% chez l'homme.

AFP

Ses derniers articles: CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun  L'Algérie déplore la faiblesse du commerce interafricain  Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel