mis à jour le

Miss Algérie: une jeune de Bab El Oued élue, gaffe de Mme de Fontenay

Une jeune femme du quartier populaire de Bab El Oued à Alger a été élue miss Algérie lors d'une cérémonie marquée par une apparente gaffe de Geneviève de Fontenay, qui a évoqué "l'Algérie française".

L'ex-directrice du concours Miss France a provoqué un incident vendredi dans les salons du palace algérois où a eu lieu l'élection quand sa langue a fourché en parlant d'"Algérie française" alors qu'elle rendait hommage aux candidates de cette deuxième édition du concours algérien, a constaté un journaliste de l'AFP.

La ministre des Télécommunications Fatla-Zohra Derdouri a précipitamment quitté la salle, imitée par des artistes et d'autres personnalités.

Interrogée par l'AFP après la cérémonie de couronnement de Fatma-Zohra Sabrine Chouib, 20 ans, Mme de Fontenay s'est défendue et a indiqué qu'il n'y avait "aucune confusion" possible.

"Je n'ai jamais été Algérie française, a-t-elle affirmé. J'ai toujours souhaité l'élection en France d'une miss d'origine maghrébine".

Le ministre algérien de la Jeunesse, Abdelkader Khomri, a dénoncé "des propos méprisables tenus à l'égard de l'histoire de notre pays", selon l'agence APS.

Selon le ministère de la Jeunesse, Mme de Fontenay a écourté son séjour en Algérie à la suite de cet "incident".

Un jury présidé par le réalisateur Djaaffar Gacem et comprenant notamment l'ex-championne d'Afrique de judo Salima Souakri, marraine de cette édition, et la journaliste de la télévision publique Soraya Bouamma, a choisi Mlle Chouib parmi 20 candidates, qui ont défilé sur scène en tenues traditionnelles et en robe de soirée.

"Je compte représenter dignement le charme, la beauté, la culture et les valeurs de la femme algérienne lors du prochain concours Miss monde", a déclaré à la presse la lauréate, ingénieur en informatique.

L'Algérie sera représentée pour la première fois à la cérémonie de Miss monde en 2015, selon les organisateurs du concours algérien.

Mme de Fontenay, qui a longtemps incarné le concours Miss France, assistait pour la deuxième fois à l'élection de la reine de beauté algérienne. En 2013, la dame au chapeau faisait partie du jury qui avait désigné Rym Amari lors d'une cérémonie à Oran (ouest), marquant la reprise de ce concours après dix ans d'interruption.

AFP

Ses derniers articles: La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine  Le cinéma russe  Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa 

jeûne

AFP

Jeune Noir enfermé dans un cercueil: 2 Sud-africains blancs détenus

Jeune Noir enfermé dans un cercueil: 2 Sud-africains blancs détenus

AFP

Le festival de Carthage sacre

Le festival de Carthage sacre

AFP

Réfugiés: plus d'un jeune sur deux est déscolarisé

Réfugiés: plus d'un jeune sur deux est déscolarisé

Miss

AFP

Au bord du suicide au Nigeria, en finale de Miss Transexuelle

Au bord du suicide au Nigeria, en finale de Miss Transexuelle

AFP

La Ghanéenne Rebecca Asamoah devient la première Miss Afrique

La Ghanéenne Rebecca Asamoah devient la première Miss Afrique

AFP

La première Miss Japon métisse se bat pour la peau des autres

La première Miss Japon métisse se bat pour la peau des autres