mis à jour le

RDC : 31 morts d'Ebola, l'épidémie "circonscrite"

Le bilan de l'épidémie d'Ebola qui touche la République démocratique du Congo s'est alourdi à 31 morts mais la maladie reste circonscrite à la zone reculée du nord-ouest du pays où elle s'est déclarée, a indiqué mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Il y a maintenant 31 décès", au lieu des 13 morts recensés jusque-là, a déclaré à l'AFP Eugène Kabambi, chargé de communication de l'OMS en RDC, en citant le bilan des autorités transmis à son organisation.

"L'épidémie reste circonscrite à la zone de santé de Boende", ville de la province de l'Equateur située à environ 800 km au nord-est de Kinshasa, a-t-il ajouté.

M. Kabambi a été joint par téléphone de Kinshasa alors qu'il se trouvait à Mbandaka, capitale de l'Equateur, avec une délégation formée du ministre de la Santé congolais, Felix Kabange Numbi, et du représentant de l'OMS en RDC, Joseph Caboré, devant se rendre mercredi dans la zone de Boende.

Il a précisé que l'on dénombrait désormais "53 cas confirmés, suspects ou probables" et que 185 personnes supplémentaires étaient "sous surveillance" pour avoir eu un contact avéré ou probable avec la maladie.

La RDC avait annoncé le 25 août être touchée par une épidémie d'Ebola, la septième de son histoire, dont les premiers cas sont apparus le 11 août.

Pour les autorités comme pour l'OMS, l'épidémie que connaît le pays est distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest et qui a fait plus de 1.500 morts depuis le début de l'année.

Selon le gouvernement et l'agence onusienne, l'épidémie de RDC reste circonscrite aux quatre aires de santé du territoire de Boende où elle a été découverte. L'enclavement de cette zone, en pleine forêt équatoriale, complique l'acheminement des renforts de personnel de santé et des médicaments mais limite aussi le progression de la maladie.

M. Kabambi a dit que le Programme alimentaire mondial (PAM) avait établi une liaison aérienne cargo bi-hebdomadaire entre Kinshasa et Boende afin de faciliter l'arrivée des équipes et du matériel nécessaires à la lutte contre l'épidémie.

Médecins sans Frontières (MSF) a indiqué de son côté que son équipe de renforts avait atteint le point choisi pour y installer un centre de prise en charge des malades touchés par Ebola, dont la construction devait commencer mercredi.

Le gouvernement congolais, qui avait chiffré initialement ses besoins pour lutter contre l'épidémie à 4,5 millions de dollars, les estime désormais à 9 millions, a déclaré le chargé de communication de l'Unicef en RDC, Bruno Pila, lors d'une conférence de presse à Kinshasa mardi.

La Mission de l'ONU au Congo (Monusco) avait annoncé le 27 août que les Nations unies avaient déjà débloqué 1,5 million de dollars pour aider la RDC à lutter contre Ebola et qu'elles pourraient rapidement doubler cette somme.

 

AFP

Ses derniers articles: Inondations en Sierra Leone: 441 victimes déj  CAN-2019: report d'une mission d'inspection des infrastructures au Cameroun  Zimbabwe: l'anniversaire du président Mugabe décrété jour férié 

morts

AFP

Des manifestations de l’opposition réprimées au Togo, deux morts

Des manifestations de l’opposition réprimées au Togo, deux morts

AFP

Inondations en Sierra Leone: le nombre de morts dépasse les 400

Inondations en Sierra Leone: le nombre de morts dépasse les 400

AFP

Freetown enterre ses morts après des inondations catastrophiques

Freetown enterre ses morts après des inondations catastrophiques

RDC

AFP

RDC : l'ONU nomme ses experts pour le Kasaï sous le regard de Kinshasa

RDC : l'ONU nomme ses experts pour le Kasaï sous le regard de Kinshasa

AFP

Une journaliste américaine enlevée en RDC retrouvée "saine et sauve"

Une journaliste américaine enlevée en RDC retrouvée "saine et sauve"

AFP

Une journaliste américaine enlevée en RDC retrouvée "saine et sauve"

Une journaliste américaine enlevée en RDC retrouvée "saine et sauve"