mis à jour le

Ebola: l'ONU s'inquiète des pénuries alimentaires dans les pays touchés

Le manque de main-d'oeuvre, l'interruption du commerce transfrontalier et des pénuries dûs à l'épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l'Ouest suscitent de "fortes inquiétudes sur la sécurité alimentaire" dans les pays les plus touchés, ont indiqué mardi les Nations unies.

En Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, les zones de quarantaine et les restrictions aux déplacements des personnes "ont sérieusement limité le mouvement et la commercialisation des aliments. Cette situation a engendré des achats dictés par la panique, des pénuries alimentaires et de fortes flambées des prix pour certaines denrées, en particulier dans les centres urbains", prévient l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) dans un communiqué.

"L'accès à la nourriture est devenu un grave problème pour beaucoup d'habitants des trois pays concernés (par l'épidémie) et leurs voisins", a déclaré Bukar Tijani, représentant régional de la FAO pour l'Afrique, cité par le communiqué.

"Avec la récolte principale désormais à risque et les échanges et mouvements de marchandises fortement restreints, l'insécurité alimentaire est appelée à s'intensifier au cours des semaines et mois à venir. La situation aura des impacts à long terme sur les moyens d'existence des agriculteurs et les économies rurales", a-t-il ajouté.

Les mécanismes de veille de la FAO ont déclenché une "alerte spéciale" car cette situation est aggravée par les pénuries de main d'oeuvre à l'approche des deux grandes campagnes agricoles de la région, le riz et le maïs, "mettant en péril la sécurité alimentaire d'un grand nombre de personnes".

Les trois pays concernés sont importateurs nets de céréales notamment le Liberia, "le plus dépendant des approvisionnements externes", souligne la FAO. A Monrovia, la capitale, certains aliments ont vu leur prix bondir tel celui du manioc, denrée de base qui a "grimpé en flèche de 150% durant les premières semaines d'août".

Pour répondre aux besoins alimentaires immédiats, le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé une opération d'urgence à l'échelle régionale prévoyant quelque 65.000 tonnes de nourriture en faveur d'1,3 million de personnes, indique l'organisation.

Mais elle insiste aussi sur la nécessité d'évaluer rapidement les "mesures susceptibles d'atténuer l'impact des pénuries de main-d'½uvre durant la période de récolte et pour les activités après récolte".

Le virus, contre lequel aucun traitement ni aucun vaccin n'existe, a fait plus de 1.550 morts sur 3.069 cas recensés au 26 aout par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dont 694 au Liberia, 430 en Guinée et 422 en Sierra Leone.

l'ONU

AFP

Décès brutal de l'ambassadeur ivoirien auprès de l'ONU

Décès brutal de l'ambassadeur ivoirien auprès de l'ONU

AFP

Sahara: l'ONU en voie de renouveler sa mission sur fond de tensions

Sahara: l'ONU en voie de renouveler sa mission sur fond de tensions

AFP

Présidentielle en Egypte: Khartoum saisit l'ONU après un vote dans un secteur disputé

Présidentielle en Egypte: Khartoum saisit l'ONU après un vote dans un secteur disputé

pays

AFP

En Algérie, un exercice met les sauveteurs de plusieurs pays

En Algérie, un exercice met les sauveteurs de plusieurs pays

AFP

Hépatite B et C: chercheurs, ONG et pays africains tirent la sonnette d'alarme

Hépatite B et C: chercheurs, ONG et pays africains tirent la sonnette d'alarme

AFP

Burundi: 1.600 Burundais réfugiés au Rwanda renvoyés dans leur pays

Burundi: 1.600 Burundais réfugiés au Rwanda renvoyés dans leur pays

pénuries

AFP

Ethiopie: les pénuries alimentaires causées par la sécheresse en passe de s'aggraver

Ethiopie: les pénuries alimentaires causées par la sécheresse en passe de s'aggraver

AFP

Nigeria: graves pénuries alimentaires

Nigeria: graves pénuries alimentaires

AFP

Comores: des législatives plombées par les pénuries d'eau et d'électricité

Comores: des législatives plombées par les pénuries d'eau et d'électricité