mis à jour le

Lesotho: le Premier ministre pourrait retarder son retour

Le Premier ministre du Lesotho Thomas Thabane pourrait retarder son retour attendu mardi pour dénouer la crise dans son pays, qu'il a fui juste avant un coup de force de l'armée contre la police, a indiqué mardi son conseiller.

"Nous sommes encore à Johannesburg. Il est possible que nous n'arrivions pas au Lesotho aujourd'hui (mardi)", a indiqué Samonyane Ntsekele, un conseiller de M. Thabane, joint au téléphone par l'AFP, sans préciser les motifs de ce retard.

Il avait annoncé lundi un retour imminent du Premier ministre dans le cadre d'un plan de sortie de crise adopté après de longues discussions à Pretoria sous l'égide de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) qui doit envoyer des observateurs au Lesotho.

"Nous rentrons au pays maintenant. Nous serons très probablement au Lesotho demain (mardi)", avait-il dit.

Le retour de M. Thabane en, fuite depuis samedi, soulève cependant un problème de sécurité, selon une source haut placée au sein de la police à Maseru: "Qui va le protéger. La police n'est pas en mesure de faire ça", a déclaré à l'AFP ce haut responsable policier.

M. Thabane est contesté depuis des mois par ses alliés au gouvernement. 

Depuis samedi, la police qui lui est réputée loyale, a été délestée de ses armes et de ses véhicules lors d'une opération éclair de l'armée. M. Thabane a réussi à s'enfuir de nuit, se disant victime d'un coup d'Etat militaire et affirmant ne pas vouloir rentrer tant que sa vie était en danger.

Les militaires sont depuis rentrés dans leurs casernes et leur hiérarchie a nié vouloir prendre le pouvoir mais la tension reste élevée. Des coupures de courant ainsi que des coups de feu d'origine inconnue dans la soirée de lundi à Maseru ont ajouté à la nervosité ambiante.

L'armée, dont M. Thabane a visiblement indisposé le haut commandement en changeant le commandant en chef vendredi,  est soupçonnée d'avoir agi en soutien au vice-Premier ministre Mothetjoa Metsing.

Un accord entre les deux hommes, ainsi que leur troisième partenaire dans la coalition, a été annoncé par la SADC à l'issue des pourparlers de Pretoria.

 

AFP

Ses derniers articles: En Algérie, les réseaux sociaux, garants de la mémoire d'une contestation inédite  Une distribution d'aide tourne au drame au Niger, 20 morts  CHAN-2020: le Cameroun, pays-hôte, versé avec le Mali, le tenant marocain tire le Togo 

ministre

AFP

Tunisie: le Premier ministre désigné veut une large coalition au pouvoir

Tunisie: le Premier ministre désigné veut une large coalition au pouvoir

AFP

Tunisie: le parti Ennahdha pas opposé au futur Premier ministre

Tunisie: le parti Ennahdha pas opposé au futur Premier ministre

AFP

L'ex-président Jammeh "immédiatement arrêté" s'il retournait en Gambie, dit le ministre de la Justice

L'ex-président Jammeh "immédiatement arrêté" s'il retournait en Gambie, dit le ministre de la Justice

retour

AFP

Deux ex-petites siamoises séparées en France de retour au Cameroun

Deux ex-petites siamoises séparées en France de retour au Cameroun

AFP

Retour au Bénin de 28 objets appartenant aux anciens rois d'Abomey

Retour au Bénin de 28 objets appartenant aux anciens rois d'Abomey

AFP

Gambie: des milliers de manifestants réclament le retour de l'ex-président Jammeh

Gambie: des milliers de manifestants réclament le retour de l'ex-président Jammeh