mis à jour le

Le Nigeria doit se conformer aux règles de la Fifa d'ici lundi

La Fifa a donné jusqu'à lundi minuit au Nigeria pour se conformer aux règles de non-ingérence du pouvoir politique après l'élection controversée du président de Fédération nigériane de football (NFF) en l'absence de son prédécesseur aux arrêts. 

"Nous ne reconnaîtrons pas le résultat de cette élection. Et si des personnes continuent de prétendre avoir été élues et à occuper les bureaux de la NFF lundi 1er septembre à minuit, l'affaire sera transmise aux instances appropriées de la Fifa en vue d'une sanction, qui pourrait consister en une suspension de la NFF", écrit Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa, dans une lettre datée du 29 août.

La Fifa a ouvert une porte de sortie de crise: dans sa lettre, elle a indiqué accepter la tenue d'une nouvelle assemblée générale exceptionnelle de la NFF le 4 septembre pour élire un nouveau comité exécutif, selon une résolution adoptée par la réunion contestée de mardi.

La missive de la Fifa était arrivée au siège de la NFF deux jours après l'élection de Chris Giwa alors que son prédécesseur Aminu Maigari se trouvait en détention et ne pouvait donc pas participer au congrès électif.

La menace de la Fifa a d'autant plus de poids qu'une suspension priverait les Super Eagles, champions d'Afrique en titre, de ses premiers matches de qualification à la CAN-2015. Le Nigeria doit affronter le Congo le 6 septembre et se rendre en Afrique du Sud le 10 septembre.

La Fifa refuse toute ingérence politique dans la gestion des fédérations nationales.

En juillet, elle avait déjà suspendu la NFF une dizaine de jours, après que le gouvernement nigérian eut déjà tenté d'écarter Aminu Maigari et son équipe.

Ce dernier a été arrêté mardi par la police secrète et placé en détention, pour l'empêcher, selon ses partisans, d'être présent au congrès qui a élu dans la soirée Chris Giwa.

Pour protester contre cette élection, les arbitres, puis les joueurs et les manageurs des clubs ont appelé au boycott du championnat, conduisant le Comité de gestion à annoncer la suspension des compétitions mercredi. 

 

 

AFP

Ses derniers articles: Burkina: 4.000 morts du paludisme dont 3.000 enfants en 2016  Kenya: l'écrivaine Kuki Gallmann blessée par balle  Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices 

FIFA

AFP

Mali: sanction maintenue pour la Fédération de foot, malgré la protestation de la Fifa

Mali: sanction maintenue pour la Fédération de foot, malgré la protestation de la Fifa

AFP

Mali: les dirigeants de la Fédération de football limogés, la Fifa proteste

Mali: les dirigeants de la Fédération de football limogés, la Fifa proteste

AFP

Un Mondial

Un Mondial

Nigéria

AFP

L'économie du Nigeria embourbée dans le casse-tête des taux de change

L'économie du Nigeria embourbée dans le casse-tête des taux de change

AFP

Perquisition d'un groupe pétrolier soupçonné de corruption au Nigeria

Perquisition d'un groupe pétrolier soupçonné de corruption au Nigeria

AFP

CAF/présidence: le Nigeria demande

CAF/présidence: le Nigeria demande