mis à jour le

Centrafrique: une délégation gouvernementale rencontre l'ex-président Djotodia

Une délégation du gouvernement de transition centrafricain s'est rendue au Bénin pour y rencontrer l'ex-président Michel Djotodia en exil à Cotonou, qui veut que son pays retrouve "la paix", a rapporté la radio publique centrafricaine.

"(...) Je peux dire que le président Michel Djotodia est pour la paix", a déclaré à la radio mardi soir le conseiller politique et porte-parole de la présidence, Anicet-Clémant Guiyama Masogo, qui conduisait la délégation.

la rencontre a eu lieu le week-end dernier, où M. Djotodia vit en exil depuis sa démission en janvier 2014.

Chef de la rébellion à dominante musulmane de la Séléka, M. Djotodia était arrivé au pouvoir en mars 2103, à la faveur de la prise de Bangui par son mouvement et de la chute du régime de François Bozizé.

Le passage aux affaires de la Séléka a été désastreux pour le pays. Derrière une gouvernance en trompe l'oeil, il a été marqué par des pillages généralisés et d'innombrables exactions sur les populations civiles qui ont ensuite nourri une haine profonde contre la minorité musulmane, assimilée aux rebelles.

Affaiblie par l'intervention de l'armée française et de la force africaine Misca, la Séléka avait dû évacuer Bangui début 2014 et s'est retirée dans ses fiefs du nord, où elle est aujourd'hui très divisée.

"Le président Michel Djotodia s'est engagé pour que les Centrafricains ne puissent plus connaitre les violences, les destructions, les pillages, les viols", a assuré mardi soir à la radio le conseiller Guiyama Masogo.

"Nous avons abordé toutes les questions liées à la contribution du président Djotodia au retour de la paix, à la sortie de crise. Que nous le voulions ou non, c'est un ancien président et il a un impact sur ce qui se passe sur le terrain. Il a une contribution à apporter pour le respect de l'accord de cessation des hostilités, pour le désarmement", a-t-il expliqué.

Ce déplacement d'une délégation gouvernementale au Bénin était "une première étape", a annoncé le conseiller présidentiel.

"A côté de l'ex-Séléka, il y a aussi les anti-balaka à la tête desquels il y a le président Bozizé (...). Et donc dans les prochaines étapes auxquelles pense la présidente (Catherine Samba Panza), il y a ce contact direct" avec M. Bozizé qui "doit être impliqué dans le processus", selon M. Guiyama Masogo.

AFP

Ses derniers articles: Gambie: Yahya Jammeh, imprévisible président  Génocide rwandais: la défense demande l'acquittement "pur et simple"  Mali: nouvel ajournement du procès du chef de l'ex-junte Amadou Sanogo 

Djotodia

AFP

Centrafrique: l'ex-président Djotodia cible possible de sanctions de l'ONU

Centrafrique: l'ex-président Djotodia cible possible de sanctions de l'ONU

AFP

Centrafrique: l'ex-président Djotodia reconduit

Centrafrique: l'ex-président Djotodia reconduit

AFP

Centrafrique: Obama sanctionne Bozizé, Djotodia et trois autres responsables

Centrafrique: Obama sanctionne Bozizé, Djotodia et trois autres responsables

rencontre

AFP

"Majesté, un selfie"! Quand "Momo" rencontre son roi Mohammed VI

"Majesté, un selfie"! Quand "Momo" rencontre son roi Mohammed VI

AFP

Nigeria: le gouvernement rencontre les syndicats pour tenter d'éviter une grève générale

Nigeria: le gouvernement rencontre les syndicats pour tenter d'éviter une grève générale

AFP

Egypte: un député déchu de son mandat après sa rencontre avec l'ambassadeur d'Israël

Egypte: un député déchu de son mandat après sa rencontre avec l'ambassadeur d'Israël