mis à jour le

Ebola: deux nouveaux cas confirmés au Nigeria

Deux nouveaux cas d'Ebola ont été diagnostiqués au Nigeria, a annoncé vendredi le ministre de la Santé Onyebuchi Chukwu, portant à 14 le total des cas confirmés dans ce pays.

"Le Nigeria a enregistré les deux premiers cas de contamination secondaire", a expliqué le ministre lors d'une conférence de presse à Abuja.

Il s'agit d'épouses d'hommes ayant eu des contacts avec le premier malade, le fonctionnaire libérien Patrick Sawyer qui avait importé le virus mortel au Nigeria le 20 juillet, avant de mourir cinq jours plus tard dans un hôpital privé de Lagos.

Les deux malades, qui étaient déjà sous surveillance, ont été placées sous traitement à l'isolement dans une unité spécialisée de Lagos. 

Sur les quatorze cas confirmés, cinq sont morts - dont deux médecins et deux infirmières qui ont soigné Patrick Sawyer - et quatre sont en soins (dont les deux épouses).

Les cinq autres personnes atteintes "ont été soignées et déclarés guéries", a précisé le ministre.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait relevé mardi des "signes encourageants" sur l'évolution de l'épidémie au Nigeria.

"Seulement une chaîne de transmission a été identifiée jusqu'à présent" au Nigeria, avait souligné une porte-parole de l'OMS, Fadela Chaïb, qui avait salué la "vigilance" des autorités et les "effets positifs" des mesures adoptées.

L'épidémie d'Ebola a fait au moins 1.350 morts, dont 576 au Liberia, 396 en Guinée et 374 en Sierra Leone, selon le dernier bilan de l'OMS, arrêté au 18 août.

AFP

Ses derniers articles: L'Angola vote pour choisir un successeur au président dos Santos  Niger: 1 an de prison pour 3 policiers après des violences sur un étudiant  Égypte: arrestation de 12 membres d'un réseau de trafic d'organes 

Nigéria

AFP

BBC Nigeria lance son 1er site d'information en pidgin: une revanche identitaire

BBC Nigeria lance son 1er site d'information en pidgin: une revanche identitaire

AFP

Le Nigeria doit mieux protéger ses camps de déplacés, selon une ONG

Le Nigeria doit mieux protéger ses camps de déplacés, selon une ONG

AFP

Le président Buhari absent depuis 100 jours: le Nigeria s'impatiente

Le président Buhari absent depuis 100 jours: le Nigeria s'impatiente