mis à jour le

Ebola: le Nigeria confirme un nouveau cas

Le Nigeria a confirmé lundi un nouveau cas d'Ebola à Lagos, plus grande ville du pays et d'Afrique de l'Ouest, portant à dix le nombre total de cas selon le ministère nigérian de la Santé.

Le ministre de la Santé, Onyebuchi Chukwu, a précisé qu'il s'agissait d'une infirmière qui avait été en contact avec un Libérien mort de la fièvre hémorragique dans un hôpital de Lagos le 25 juillet. Au total deux personnes sont mortes au Nigeria de l'épidémie d'Ebola qui touche quatre pays d'Afrique de l'Ouest depuis le début de l'année.

 

AFP

Ses derniers articles: Le prix Nobel Wole Soyinka répond aux attaques sur les réseaux sociaux  Angleterre: Bolasie (Everton) va être opéré d'un genou  Abus sexuels en Centrafrique: des Casques bleus mis en cause 

Lagos

AFP

La destruction des bidonvilles de Lagos nourrit la colère

La destruction des bidonvilles de Lagos nourrit la colère

AFP

Nigeria: un incendie ravage une caserne de police

Nigeria: un incendie ravage une caserne de police

AFP

Nigeria: les innombrables vendeurs de rues de Lagos menacés de disparaître

Nigeria: les innombrables vendeurs de rues de Lagos menacés de disparaître

Nigéria

AFP

CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun

CAN-Féminine 2016: le Nigeria douche les espoirs des Lionnes du Cameroun

AFP

Pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?

Pétrole: le Nigeria peut-il sortir de la récession?

AFP

Le Nigeria s'enfonce dans la crise, la popularité du président Buhari aussi

Le Nigeria s'enfonce dans la crise, la popularité du président Buhari aussi

nouveau

AFP

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

AFP

Afrique du Sud: test d'un nouveau vaccin contre le sida

Afrique du Sud: test d'un nouveau vaccin contre le sida

AFP

Gabon: nouveau code pour que les journaux ne soient plus des outils "de combat politique"

Gabon: nouveau code pour que les journaux ne soient plus des outils "de combat politique"