mis à jour le

L'UE ouvre librement ses marchés aux produits du Cameroun

L'UE va donner début août libre accès à ses marchés aux produits originaires du Cameroun dans le cadre d'un accord de partenariat économique, a annoncé lundi la Commission européenne.

"L'accord de partenariat économique avec le Cameroun ouvre une nouvelle ère dans les relations entre l'UE et l'Afrique centrale", a déclaré le Commissaire au Commerce, Karel De Gucht, dans un communiqué.

L'accord prévoit "l'accès en franchise de droits de douane et sans contingent au marché de l'UE" pour les exportations en provenance du Cameroun, précise la Commission européenne. 

De son côté, "le Cameroun va ouvrir progressivement son marché aux exportations européennes sur une période transitoire prévue jusqu'en 2023", ajoute l'exécutif bruxellois. "Cette ouverture se fera à l'exception d'un certain nombre de produits de façon à assurer la protection de ses marchés agricoles et industriels qu'il considère comme sensibles", indique la Commission.

L'accord a été conclu en 2007, signé par l'UE et le Cameroun en janvier 2009, approuvé par le Parlement européen en 2013 et ratifié par le Cameroun le 25 juillet. Il entrera en application le 4 août, précise la Commission européenne.

"Cet accord est ouvert aux autres pays de la région (Gabon, Guinée équatoriale, République centrafricaine, République du Congo, République démocratique du Congo, Sao Tome y Principe, Tchad) qui souhaiteraient y adhérer", assure la Commission européenne.

Cameroun

AFP

Cameroun anglophone: la crise déborde sur le voisin nigérian

Cameroun anglophone: la crise déborde sur le voisin nigérian

AFP

Au Cameroun anglophone, des francophones inquiets de la crise sécessionniste

Au Cameroun anglophone, des francophones inquiets de la crise sécessionniste

AFP

Au Cameroun anglophone, une insurrection en train de "prendre corps"

Au Cameroun anglophone, une insurrection en train de "prendre corps"

marches

AFP

Kinshasa félicite les forces de sécurité après les marches anti-Kabila

Kinshasa félicite les forces de sécurité après les marches anti-Kabila

AFP

La répression des marches anti-Kabila: une "barbarie", selon l’archevêque de Kinshasa

La répression des marches anti-Kabila: une "barbarie", selon l’archevêque de Kinshasa

AFP

RDC : polémique sur le nombre de morts après des marches anti-Kabila

RDC : polémique sur le nombre de morts après des marches anti-Kabila