mis à jour le

Lutte contre Ebola: le Liberia ferme en partie ses frontières

La présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a annoncé la fermeture de la plupart des frontières terrestres de son pays, qui jouxte trois Etats, et le renforcement du dispositif de surveillance sanitaire pour tenter d'enrayer la propagation de l'épidemie de fièvre Ebola.

"Toutes les frontières du Liberia seront fermées à l'exception des principaux points d'entrée" dans le pays, a affirmé Mme Sirleaf dans un communiqué obtenu lundi par l'AFP et daté de dimanche.

Le Liberia est limité par la Sierra Leone au nord-ouest, la Guinée au nord, la Côte d'Ivoire à l'est, les régions sud-ouest étant bordées par l'océan Atlantique.

Selon le communiqué de Mme Sirleaf, les points d'entrée qui ne sont pas concernés par la mesure de fermeture sont l'aéroport international Roberts de Monrovia, l'aéroport James Spriggs Payne (de moindre importance, à Monrovia), et trois importants postes d'accès terrestres: à Foya et Ganta (frontière avec la Guinée) ainsi qu'à Bo Waterside (frontière avec la Sierra Leone).

"A ces points d'entrée, des centres de prévention et de dépistage seront installés" et, dans le cadre d'une nouvelle politique d'immigration, tous les voyageurs qui entrent dans le pays ou en sortent seront soumis à des tests de dépistage, a précisé la présidente.

Selon elle, au total sept des quinze provinces du Liberia sont actuellement affectées par l'épidémie d'Ebola en cours depuis le début de l'année en Afrique de l'Ouest. Les zones touchées sont situées à "Lofa, Montserrado, Bong, Bomi, Grand Gedeh et Margibi, Nimba".

D'après l'organisation mondiale de la Santé (OMS), à la date du 20 juillet, il y avait 1.093 cas de fièvre signalés, dont 660 mortels, dans trois pays: le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée. 

Le bilan pour le Liberia était de 224 cas, dont 227 mortels. 

D'autres cas dont certains mortels ont été notifiés depuis le 20 juillet dans ces trois pays, mais le nouveau décompte global n'était pas disponible lundi. En outre, le Nigeria a signalé la semaine dernière le premier cas sur son sol, un Libérien décédé à Lagos, et a placé tous ses ports et aéroports en alerte samedi pour prévenir une propagation.

En plus des mesures annoncées, le Liberia interdit les rassemblements publics de toutes natures, selon le communiqué.

"Les communautés qui sont gravement affectés seront mis en quarantaine", leur accès et sortie seront restreintes, a encore dit la présidente.

AFP

Ses derniers articles: Libération d'un humanitaire tchèque détenu au Soudan  Algérie: tentative d'attentat suicide devant un commissariat  La femme africaine 

ferme

AFP

Angola: prison ferme requise contre des putschistes présumés

Angola: prison ferme requise contre des putschistes présumés

AFP

Nigeria: l'aéroport d'Abuja sera fermé six semaines pour travaux en mars

Nigeria: l'aéroport d'Abuja sera fermé six semaines pour travaux en mars

AFP

Sénégal: un imam condamné en appel

Sénégal: un imam condamné en appel

frontières

Free visa

L'Afrique pourrait être le premier continent muni d'un passeport unique

L'Afrique pourrait être le premier continent muni d'un passeport unique

AFP

Liberia: Sirleaf appelle

Liberia: Sirleaf appelle

AFP

RDC: Reporters sans Frontières dénonce des "pressions politiques"

RDC: Reporters sans Frontières dénonce des "pressions politiques"

Liberia

AFP

La paix reste "fragile" au Liberia

La paix reste "fragile" au Liberia

AFP

La Sierra Leone et le Liberia risquent des épidémies meurtrières comme Ebola

La Sierra Leone et le Liberia risquent des épidémies meurtrières comme Ebola

AFP

Ebola: après la Guinée, le Liberia doit reprendre la lutte contre le virus

Ebola: après la Guinée, le Liberia doit reprendre la lutte contre le virus