SlateAfrique

mis à jour le

Miss Univers veut lifter l'image de l'Angola

L'Angolaise Leila Lopes, sacrée Miss Univers 2011 en septembre dernier, veut sauver son pays. La nouvelle reine de la beauté souhaite profiter de cette nouvelle gloire pour focaliser l’attention internationale sur l’Angola, a-t-elle déclaré à la BBC. Leila Lopes, qui représente aussi Miss Angola, compte se positionner en tant que travailleuse sociale et humanitaire pour améliorer la vision, plutôt négative, que le monde a de son pays.

«Il y a encore deux semaines, peu de gens auraient été capables de trouver l’Angola sur une carte. Certaines personnes pensent que nous vivons encore dans des arbres et qu’on est toujours en guerre. Nous avons la paix et nous avons également de beaux endroits», a-t-elle souligné.

L’Angola, un des principaux pays producteurs de pétrole en Afrique, a été ravagé par trente années de guerre civile. La pauvreté touche un tiers de la population. La jeune femme de 25 ans, pour qui ce titre a complètement changé sa vie, s’est donnée comme mission de parfaire l’image de l’Angola.

«Nous étions en guerre durant presque 30 ans, mais voilà neuf ans que nous sommes en paix. L’Angola est un pays qui a une croissance rapide et tout va parfaitement bien maintenant. C’est ce que je veux montrer au monde entier.»

Leila Lopes est la deuxième africaine a remporté le titre de Miss Univers. Cela n'était plus arrivé depuis 1999, après Miss Botswana. Mais, bien plus qu’un simple concours de beauté, ce titre est pour la jeune Angolaise un moyen de changer les choses. La nouvelle égérie qui se dit antiraciste a exhorté les gens à regarder au-delà du glamour. Leila Lopes compte également s’investir en faveur des enfants défavorisés.

Quelques jours après son sacre, Leila Lopes s’est retrouvé au cœur d’un scandale. Le Parisien, rappelle que Miss Angola, a été accusé par un quotidien argentin d’avoir menti sur ses origines pour participer au concours et d’avoir corrompu un organisateur. Mais, les organisateurs du concours ont démenti toutes les allégations qui ont été portées sur la jeune femme. De lourdes accusations qui auraient pu lui faire perdre sa couronne, au grand bonheur de la première dauphine, Miss Ukraine.

Lu sur BBCLe Parisien